Les membres ayant 30 points peuvent parler sur les canaux annonces, projets et hs du chat.
La shoutbox n'est pas chargée par défaut pour des raisons de performances. Cliquez pour charger.

Forum Casio - Actualités


Index du Forum » Actualités » Découverte Graph Math+ v1.00 de rentrée 2024 grâce à son manuel !
Critor Hors ligne Administrateur Points: 2610 Défis: 18 Message

Découverte Graph Math+ v1.00 de rentrée 2024 grâce à son manuel !

Posté le 03/04/2024 10:21

Pour la rentrée 2024, Casio sort une nouvelle calculatrice graphique couleur, la Graph Math+ Lycée, en remplacement de sa Graph 90+E de rentrée 2017.

Nous avons aujourd'hui le plaisir de pouvoir t'en faire une première présentation détaillée, car Casio vient tout juste de publier son manuel.

De quoi récupérer davantage d'informations sur les innovations du logiciel... et peut-être même déduire quelques caractéristiques du matériel. C'est parti !



  • Emballage et alimentation
  • Système d'exploitation
  • Boîtier et clavier
  • Menu d'accueil : Applications disponibles et définition écran
  • Point sur les applications manquantes
  • Connectivité et port USB-C
  • Esprit de la nouvelle interface
  • Application Calculs
  • Menu Catalogue, conversions d'unités et préfixes SI
  • Menu Variables
  • Application Stats
  • Application Probabilités
  • Application Graphe&Table et zone graphique
  • Application Python, zone graphique écran et getkey()
  • Application Equations
  • Application Suites
  • Application Paramètres
  • Application Mode examen et définition complète écran
  • Application Base-N
  • Application Mémoire : Capacités, formats de fichiers supportés et point sur les applications additionnelles
  • Echantillons et émulateurs
  • Conclusion


1) Emballage et alimentation
L'épaisseur de l'emballage nous suggérait déjà que la Graph Math+, restait sur une alimentation par piles au lieu de passer à une batterie rechargeable comme la concurrence.

C'est clairement confirmé par le manuel, alimentation par 4 piles AAA :

Ce n'est pas forcément un point faible ; tout est question de point de vue. Nos tests montrent qu'à matériel et donc consommation similaire, l'autonomie de bonnes piles AAA est nettement supérieure à celles des batteries Lithium-ion que les concurrents préinstallent dans leurs modèles, et ce même en testant contre des batteries neuves complètement chargées.

Mais après si tu y tiens, rien ne t'empêche d'utiliser des piles AAA rechargeables, une pratique officiellement supportée et même encouragée par Casio, comme nous verrons plus loin dans l'application Paramètres.



------------------------------------------

2) Système d'exploitation
Nous avions déjà eu quelques visuels montrant que le système d'exploitation utilisé jusqu'ici sur les prototypes Graph Math+ avait atteint la version 0.05, une numéroration non finale.

Le titre du manuel nous indique ici que les calculatrices Graph Math+ commercialisées seront préchargées en usine avec un système en version 1.00.

Rappelons que les différents systèmes d'exploitation équipant les calculatrices graphiques Casio récentes sont tous identifiés par une référence commençant par le préfixe CY suivi d'un numéro à 3 chiffres et d'1 à 2 lettres de suffixe, référence affichable à l'écran d'autodiagnostic. Par exemple :
  • pour la Graph 90+E c'est CY-811AY
  • pour son équivalent fx-CG50AU en Australie c'est CY-810FY
  • pour son équivalent fx-CG50 dans le reste du monde c'est CY-810AY

Ces différents modèles et donc systèmes partagent toutefois une même plateforme matérielle, la CY-810, référence inscrite sur les cartes électroniques.

Et bien la référence du logiciel de la Graph Math+ nous est connue, mentionnée sans doute involontairement dans les noms de fichiers de plusieurs visuels publiés sur le site de Casio. Ce sera CY-875A.

Impossible en l'état toutefois de déduire quelque chose sur le matériel à partir de ça, la numérotation étant loin d'être toujours consécutive.

Cette numérotation commune à tous les modèles graphiques est en effet croissante dans le temps, entre nous avons eu des CY-835 à CY-838 pour la génération monochrome USB Power Graphic 3 à partir de la rentrée 2019 (dont en France les Graph 25+E II et Graph 35+E II).

Elle est toutefois loin d'être consécutive pour des raisons que nous ignorons encore. Il serait possible que les dictionnaires électroniques Casio qui utilisent la même plateforme matérielle que les graphiques couleur mais que nous connaissons hélas encore bien trop peu partagent la même numérotation et expliquent ces sauts.



------------------------------------------

3) Boîtier et Clavier
La Graph Math+ reprend donc le format de boîtier des calculatrices scientifiques de génération CW Classwiz sorties depuis la rentrée 2022, dont les fx-92 Collège Classwiz et Graph Light ; c'est-à-dire notamment que contrairement à la Graph 90+E elle n'utilise plus une coque protectrice à glisser mais à clipser.

Le clavier Graph Math+ change complètement de celui de la Graph 90+E pour reprendre la nouvelle organisation introduite avec les Casio scientifiques de génération CW Classwiz depuis la rentrée 2022, ce qui inclut entre autres la fx-92 Collège Classwiz de rentrée 2023 ou la Graph Light Lycée de rentrée 2024.

C'est-à-dire notamment que l'on y dispose :
  • d'une touche [CATALOG] donnant accès par catégories à l'ensemble des fonctions transversales intégrées à la calculatrice
  • d'une touche [...] amenant à un menu contextuel listant les fonctions ou opérations spécifiques à l'application courante
  • une touche [VARIABLE] ouvrant un gestionnaire de variables
  • 2 touches fléchées haut/bas supplémentaire pour défiler les menus directement d'un écran complet vers le haut ou vers le bas, similaires aux touches page précédente/suivante d'un clavier d'ordinateur
  • une touche [SETTINGS] pour les réglages


Le clavier Graph Math+ présente toutefois quelques différences par rapport à celui de la fx-92 Collège Classwiz.

D'une part, nous avons des différences communes aux Graph Math+ et Graph Light :
  • mise en valeur de la fonction secondaire d'extinction OFF sur la touche [AC]
  • le séparateur décimal passe de la virgule au point, et la touche [,] est donc remplacée par [.]
  • par conséquent le séparateur d'arguments passant du point virgule à la virgule
  • la touche [;] n'est donc plus nécessaire et est remplacée par l'exponentielle indispensable au lycée, avec les logarithmes rajoutés en fonctions secondaires sur les emplacements vides de la même rangée de touches du clavier
  • la touche [Rép] permettant d'invoquer le dernier résultat disparaît, cédant la place à [,] pour le séparateur d'arguments
  • l'invocation du dernier résultat est déplacée en fonction secondaire de la touche [FORMAT]
  • nombre complexe i accessible en fonction secondaire de la touche [9]


D'autre part, le clavier Graph Math+ présente également quelques différences spécifiques par rapport à la Graph Light.

Déjà, les inscriptions clavier sont ici en Anglais. Au vu des habitudes de Casio avec les modèles précédents, cela suggère qu'à la différence des fx-92 Collège Classwiz et Graph Light, la Graph Math+ disposera d'un modèle équivalent hors de France. La fx-CG50, équivalent international à la Graph 90+E française, bénéficiera donc d'un sucesseur, peut-être fx-CG60, fx-CG80 ou fx-CG100, mais probablement pas avant la rentrée 2025 vu l'absence totale du moindre indice à ce sujet à ce jour.

Même nombre de touches au clavier, aussi la touche transversale [f(x)] pour le gestionnaire de définitions de fonctions disparaît, au profit du retour du modificateur [ALPHA] avec ici un accès intégral à l'alphabet.

Les touches de fonction [F1] à [F6] de la Graph 90+E sont supprimées. 2 touches fléchées supplémentaires sont ici rajoutées pour les remplacer. Ces onglets sont donc désormais purement logiciels, les 2 touches en question permettant juste d'activer l'onglet précédent ou suivant. Plusieurs avantages significatifs en conséquence pour l'intuitivité :
  • déjà comme déjà dit nous ne sommes plus limités à 1/6 de l'écran pour la largeur d'un onglet, ce qui permet enfin de limiter ou supprimer complètement l'utilisation d'abréviations pas toujours heureuses pour les élèves en étiquette de chaque onglet ! 👍
  • mais aussi, les instructions ou tutoriels d'enseignants n'utiliseront plus de noms de touches F1-F6 mais à la place les noms des onglets à activer, ce qui d'une part donnera ici encore davantage de sens à chaque manipulation, et d'autre part restera valide en cas d'une mise à jour changeant l'ordre de certains de ces onglets ! 👍


Pour le reste :
  • La division euclidienne en fonction secondaire de la touche [÷] disparaît ici
  • Plusieurs fonctions secondaires caractéristiques de la Graph 90+E sont reprises ici sur la rangée inférieure du clavier, mais cette fois-ci indiquées avec des icônes plutôt que des inscriptions : capture d'écran, sélection, copier-coller




------------------------------------------

4) Menu d'accueil : Applications disponibles et définition écran
Passons à l'écran d'accueil listant les applications disponibles.

Le manuel est déjà l'occasion pour nous de récupérer nos toute premières captures d'écran Graph Math+ à l'échelle 1:1. Nous comptons 384×216 pixels, ce qui certes légèrement moins que les 396×224 pixels de la Graph 90+E, mais il ne faut pas oublier que l'écran de cette dernière présentait des marges réservées à l'indication de la configuration du mode examen via un remplissage selon différentes couleurs, et que ces marges sont justement ignorées par certains des outils de capture d'écran de Casio. Donc très probablement, nous restons avec la Graph Math+ sur le même écran en 396×224 pixels.

Ceci étant dit, première impression par rapport à la Graph 90+E, Casio semble ici avoir fait le choix d'un design autrement plus épuré pour la Graph Math+. L'écran d'accueil ci-contre met en effet beaucoup moins en avant les capacités couleur de l'écran, se contentant d'afficher les icônes d'applications en 4 teintes (du noir, du blanc, des variantes de rouge, des variantes de bleu). Cela rappelle d'ailleurs très fortement les fx-92 Collège Classwiz et Graph Light, qui utilisaient 4 niveaux de gris pour les icônes d'applications sur ce même écran (noir, blanc, gris clair, gris foncé).


Regardons maintenant rapidement ce qui est disponible niveau applications. Quelques changements ou ajouts :
  • Sur la Graph 90+E, les représentations graphiques de fonctions et tableaux de valeurs de fonctions étaient disponibles dans 2 applications distinctes, Graphe et Table. Si elles partageaient fort heureusement les mêmes définitions de fonction, il n'en restait pas moins qu'il fallait donc régulièrement changer d'application alors que l'on continuait pourtant à travailler sur les mêmes données.
    Avec la Graph Math+ c'est fini, ces fonctionnalités étant regroupées au sein d'une même application Graph&Table ! 👍
  • Une toute nouvelle application Base-N dédiée aux calculs dans différentes bases numériques ! 👍
  • L'application Système semble pour sa part renommée en Paramètres.
  • Une toute nouvelle application Mode examen 👍




------------------------------------------

5) Point sur les applications manquantes
Si tu as bien compté jusqu'ici, en fait il nous manque pas mal d'applications au menu principal.

Là où la Graph 90+E présente de 19 à 24 applications (selon si l'on compte ou pas les applications additionnelles officielles préinstallées en usine en plus des applications intégrées), la Graph Math+ ne présenterait donc que plus 11 applications à ce jour.


Si la réduction s'explique en petite partie par des fusions d'applications (comme par exemple Graphe et Table qui deviennent Graphe&Table), c'est très loin de justifier un tel écart.

Nous nous inquiétions donc également de plusieurs manques. Aucune trace, du moins sur l'écran d'accueil Graph Math+ précédent, de fonctionnalités Graph 90+E plus ou moins importantes.

Déjà il manquerait, a priori, toutes les fonctionnalités offertes sur Graph 90+E via les applications additionnelles officielles préinstallées en usine :
  • application Physium pour le tableau périodique des éléments chimiques et la bibliothèque de constantes physiques
  • application Graphe 3D pour les représentations dans un repère 3D de différents types d'objets (droite, plan, sphère, cylindre, cône)
  • application Sim prob pour le simulateur d'expériences aléatoires
  • application Géométrie pour la géométrie dynamique
  • application Plot Image pour la superposition de tracés de graphes sur une image


Mais nous notons également des absences remarquées par rapport aux applications intégrées sur Graph 90+E :
  • application Tableur pour les feuilles de calcul
  • application Programme pour l'édition et utilisation de programmes dans le langage interprété historique Casio Basic
  • application G-dynamique pour l'animation des graphes de fonctions paramétrées
  • application G-conique pour les représentations graphiques de fonctions coniques
  • application Lien pour le transfert de données entre calculatrices
  • application eActivity pour l'édition de documents scientifiques
  • application E-CON4 pour l'acquisition de mesures physiques
  • application Finance pour les calculs financiers


Casio a communiqué là-dessus.

Déjà un équivalent à l'application Finance est bien déjà disponible quelque part, sous la forme d'un menu. Peut-être donc une entrée dans le menu contextuel (touche [...]) d'une des applications, ou bien une entrée au catalogue (touche [CATALOG]).

Sur le reste, Casio nous annonce une mise à jour majeure (peut-être donc déjà une version 2.00) en cours de développement pour la rentrée 2025. Cette mise à jour rajoutera :
  • des fonctionnalités équivalentes aux applications Graph 90+E intégrées Tableur, G-dynamique et G-conique
  • des fonctionnalités équivalentes aux applications additionnelles Graph 90+E préinstallées (Physium, Graphe 3D, Sim Prob et Géométrie)

Restent donc à ce jour incertain l'avenir des :
  • applications intégrées Programme, Lien, eActivity et E-CON4
  • application additionnelle Plot Image

Pour certaines de ces applications, on peut très facilement imaginer une suppression volontaire et donc définitive :
  • eActivity qui peut être vu comme un éditeur d'anti-sèches (bien que permettant bien mieux que cela) et rencontrer donc une certaine hostilité de la part d'enseignants ou institutions, notamment lorsqu'il n'y a pas de mise en place systématique du mode examen (évaluations en classe, examens internationaux, autres pays vu que la Graph Math+ semble comme nous avons vu ne pas avoir été développée spécifiquement pour la France, etc.)
  • l'application Programme puisque le langage Casio Basic n'est plus utilisé au lycée français - peut-être sera-t-elle à la différence toujours présente dans le système d'exploitation équipant les successeurs des fx-CG50




------------------------------------------

6) Connectivité et port USB-C
Niveau connectivité nous avons une excellente nouvelle à t'apprendre. La Graph Math+ abandonne enfin le port mini-USB pour lequel les élèves et enseignants avaient de moins en moins souvent la bonne connectique sous la main en cas de besoin, au profit d'un port USB-C ! 👍
Le port série historique mini-Jack 2.5mm est pour sa part conservé.

Si nous avons bien lu et compris, les câbles USB et mini-Jack ne seront plus fournis avec la calculatrice ; peut-être un moyen pour Casio de faire un effort sur le prix en faveur des utilisateurs en cette période de forte inflation.
Niveau USB cela ne devrait pas être bien gênant, les utilisateurs n'auront qu'à essayer les câbles USB-C qu'ils auront sous la main, et juste mettre de côté ceux qui ne fonctionneront pas pour la connectivité (c'est-à-dire ceux qui ne sont pas complets car juste câblés pour la recharge inutile ici).
Il restera toutefois possible d'acquérir auprès des distributeurs Casio un pack de connectivité SB-2000 comprenant 1 câble USB-C complet et 1 câble mini-Jack 2.5mm (SB-62).

Par contre, nous venons de voir que les applications de connectivité Graph 90+E (Lien pour la communication avec une autre calculatrice et E-CON4 pour la communication avec une interface d'acquisition de données physiques) n'étaient plus présentes.

On aurait certes pu imaginer une ouverture automatique d'une interface dédiée dès que l'on connecte la Graph Math+ à une autre calculatrice ou bien à l'interface d'acquisition CMA CLAB, comme c'est déjà le cas lors d'une connexion de la calculatrice à un ordinateur ou encore à un vidéoprojecteur Casio.

Sauf que nous avons parcouru le manuel et ces cas de connexion ne sont même plus évoqués. La Graph Math+ ne semblerait donc plus disposer de capacités de communication avec une deuxième calculatrice, l'interface d'acquisition CMA CLAB, ou même les vidéoprojecteurs de marque Casio (ce dernier point étant moins surprenant, la branche vidéoprojecteurs de Casio ayant été fermée en 2021).

À ce jour, le port série mini-Jack 2.5mm ne semblerait donc plus servir qu'à une seule et unique chose : la désactivation du mode examen d'une deuxième calculatrice. Ce serait assez étrange de l'avoir conservé juste pour ça, dans le sens non optimal niveau coût d'assemblage de chaque machine. Le port USB aurait parfaitement pu être utilisé à cette fin, comme chez la concurrence.



------------------------------------------

7) Esprit de la nouvelle interface
L'interface Graph 90+E n'était en fait qu'une version colorisée et agrandie de celle de la Graph 35+E II. On retrouvait très exactement les mêmes écrans et menus. Pour remplir cet objectif la Graph 90+E utilisait une police de caractères ridiculement grosse, lui permettant de faire rentrer à l'écran très exactement les mêmes nombres de lignes et colonnes de caractères. Un choix qui très clairement avait fort tristement bridé tout ce qu'il était possible de faire avec la formidable définition en 396×224 pixels de l'écran.

Avant d'explorer plus en détails certaines de ces applications, nous allons te présenter en quelques mots l'esprit de la nouvelle interface Graph Math+, et ce afin que tu remarques encore mieux les changements dans ce qui va suivre.

Avec la Graph Math+ nous partons littéralement vers de tout nouveaux horizons. C'est ici toute l'interface qui a été repensée, ne ressemblant a priori à rien de connu, et il est maintenant grand temps de la découvrir.

Un changement concerne donc les onglets de bas d'écran, avec toujours 2 onglets affichés même si davantage peuvent être disponibles. Cela permet d'avoir beaucoup plus de place pour les décrire explicitement, plus besoin d'abréviations !

Mais avant d'aller plus loin nous nous devons de te préciser quelque chose d'essentiel ; ces onglets n'ont apparemment plus rien à voir avec ce que tu as connu sur les graphiques Casio depuis le siècle dernier. Avec la Graph Math+ il y a en effet un radical changement radical de philosophie à leur sujet.

Sur Graph 90+E, les onglets de bas d'écran servaient à saisir/déclencher des actions, éventuellement en passant par des sous-menus d'onglets. Sur Graph Math+ à la différence, ils sont exclusivement dédiés à basculer entre différentes vues (on pourrait dire aussi écrans ou pages) de l'application courante. Un changement hautement pertinent permettant aux élèves de mieux acquérir la compétence Représenter !

Quant aux actions, puisqu'elles semblent désormais totalement absentes des onglets de bas d'écran il faut bien les mettre quelque part. Nous avons à cette fin des boutons dédiés aux actions qui apparaissent au sein même des interfaces des différentes vues.

L'interface a également tendance à laisser autant que possible visible le contexte d'appel, notamment par :
  • la superposition d'une ou même plusieurs fenêtres popup pour les appels d'interfaces, menus ou saisies, en lieu et place d'un affichage plein écran
  • une aide en ligne discrète dans la barre de titre
  • la table des caractères spéciaux dont l'interface lorsque appelée prend la place des onglets de bas d'écran, au lieu ici encore d'un affichage plein écran
  • des icônes flottantes notifiant certains événements


Un avantage scolaire est donc de ne plus couper brutalement et totalement l'utilisateur du contexte d'appel par des affichages plein écran dans ces cas-là, le contexte restant donc (partiellement) visible à l'écran ! 👍

Nous allons de suite t'illustrer ce que donne tout ceci en prenant en exemple plusieurs des applications intégrées. Et cela va être également l'occasion de voir que Casio est très loin de s'être contenté des ces aspects transversaux, mais a également fait des choses spécifiques au moins pour certaines de ces applications.



------------------------------------------

8) Application Calculs
L'application Calculs présente 3 onglets :
  • Calcul (affiché par défaut)
  • Vecteur
  • Matrice


L'onglet Calcul te permet une saisie en écriture naturelle, et gère différents types de calculs :
  • calcul numérique
  • calcul complexe / imaginaire
  • calcul vectoriel
  • calcul matriciel
  • calculs sur des listes que nous évoquerons plus loin
  • calcul exact QPiRac pour les éléments réels des types précédents rentrant dans les 2 familles de nombres suivantes :
    • QPi : multiples rationnels de π - ±aπ/b (pour les angles en radians notamment)
    • QRac : binômes de rationnels et/ou radicaux - (±a√b±c√d)/f (ce qui couvre un large ensemble allant des fractions du collège aux racines de polynômes du 2nd degré au lycée en passant par nombre de valeurs remarquables en trigonométrie)

Les 30 derniers calculs ainsi que leurs résultats associés sont conservés et peuvent être remontés dans l'historique des calculs à des fins entre autres de réutilisation dans une nouvelle saisie via la touche [OK].

Losqu'un résultat matriciel, vectoriel ou sous forme de liste devient trop grand (plus de 256 octets), il s'ouvre en détails dans une fenêtre Rep et est ensuite indiqué sous forme abrégée dans l'historique de calculs. L'affichage détaillée peut être réobtenu à tout moment en sélectionnant le résultat dans l'historique des calculs et tapant [OK].

Nous avons donc ici un onglet Vecteur en permanence sous la main, afin de définir les vecteurs pouvant être utilisés dans l'onglet Calcul. Plus besoin d'aller chercher ça de façon non intuitive avec la touche [EXIT] comme sur Graph 90+E !

26 vecteurs nommés de Vct A à Vct Z peuvent être affectés ou consultés directement dans cet onglet, auxquels s'ajoute le vecteur Vct Ans associé au dernier résultat vectoriel.

La dimension de chaque vecteur peut aller jusqu'à 999.

De façon similaire, nous avons également sous la main un onglet Matrice afin de définir les matrices pouvant être utilisées dans l'onglet Calcul.

Ici aussi 26 matrices nommées de Mat A à Mat Z peuvent être affectés ou consultés dans cet onglet, auxquels s'ajoute la matrice Mat Ans associée au dernier résultat matriciel.

Chaque matrice peut avoir jusqu'à 999 lignes et 999 colonnes.



------------------------------------------

9) Menu Catalogue, conversions d'unités et préfixes SI
La touche [CATALOG] permet d'invoquer pour tes saisies un menu transversal. Il s'agit d'un catalogue énumérant l'ensemble des fonctions intégrées à la calculatrice. C'est maintenant la touche essentielle pour ces saisies, nombre de fonctions n'étant plus directement accessibles au clavier dans le cadre de la simplification de ce dernier.

Précisons que les fonctions que nous allons présenter ici seront disponibles pour les saisies effectuées dans l'ensemble des applications de la calculatrice, aussi bien l'application Calculs que nous venons de couvrir que les autres applications que nous allons te présenter, à l'exception de la seule application Python qui dispose d'un catalogue spécifique.

Les fonctions sont dont ici listées sous plusieurs entrées au catalogue.

L'entrée Tout te permet d'accéder à l'ensemble des fonctions intégrées de façon alphabétique ; tu choisis d'abord la première lettre pour te voir alors présenter les fonctions associées par ordre alphabétique :

La sous-entrée Symboles est dédiée à l'ensemble fonctions ou opérateurs alphabétiques.

Invention, l'entrée Historique conserve tes 10 dernières saisies que tu peux ainsi visualiser ou même effectuer de nouveau.

Il t'y est même possible à l'aide du menu contextuel via la touche [...] d'y épingler la saisie sélectionnée afin qu'elle ne disparaissant pas de l'historique suite à tes prochaines saisies et y soit conservée. Très pratique pour des saisies que tu effectuerais régulièrement ! 👍

Le reste des entrées te donnent accès aux fonctions intégrées par catégories :
  • Etude de fonction : dérivées, intégrale, maximum et minimum locaux d'une fonction, opérateur de sommation (Σ), logarithmes, solveur, division euclidienne, simplification
  • Probabilités : factorielle, fonctions de dénombrement, fonctions aléatoires
  • Calcul numérique : pgcd, ppcm, valeur absolue, parties entière et fractionnaire, arrondis, reste division euclidienne, ...
  • Conversion d'unités : permet de convertir une unité dans une autre unité de même type, une superbe fonctionnalité pour les Mathématiques et surtour les sciences expérimentations (Physique-Chimie).
    On distingue pour chaque type de conversion possible :
    • 18 unités de longueur
    • 9 unités d'aire
    • 15 unités de volume
    • 4 unités de température
    • 5 unités de vitesse
    • 10 unités de masse
    • 5 unités de force
    • 10 unités de pression
    • 14 unités d'énergie
    • 5 unités de puissance

  • Données variables : accès aux variables système, c'est-à-dire des variables préexistantes n'ayant pas été créées par l'utilisateur et reprenant les paramètres de configuration ou résultats de diverses applications (paramètres statistiques, configurations de tableau de valeurs de suites ou fonctions, configuration de fenêtre graphique, etc.)
  • Vecteur : pour la saisie des 27 noms de vecteurs possibles et leurs fonctions de calcul associées (produits scalaire et vectoriel, angle entre 2 vecteurs, vecteur unitaire, norme)
  • Matrice : pour la saisie des 27 noms de matrices possibles et leurs fonctions de calcul associées (déterminant, inverse, transposée, matrice identité, remplissage, dimension, ...)
  • Nombre complexe : pour la saisie du nombre imaginaire i et des fonctions de calcul associées (module, argument, conjugué, parties réelle et imaginaire, conversion entre formes algébrique et polaire)
  • Statistiques : pour la saisie des 27 noms de listes et leurs fonctions de calcul associées (permet d'utiliser sous la forme d'une saisie dans un champ de calcul, les fonctionnalités offertes par l'interface de l'application Statistiques que nous allons couvrir plus loin)
  • Angle/Coord/Sexa : pour les conversions d'angles en degrés, radians ou grades et les fonctions de calcul associées
  • Lois de probabilités : permet d'utiliser sous la forme d'une saisie dans un champ de calcul, les fonctionnalités offertes par l'interface de l'application Probabilités que nous allons couvrir plus loin)
  • Fonction hyperbolique : accès aux fonctions de trigonométrie hyperbolique et à leurs fonctions inverses
  • Préfixes d'unités : pour les saisies de préfixes SI et conversions entre préfixes SI.
    Pas moins de 11 préfixes sont gérés :
    • f : femto (10⁻¹⁵)
    • p : pico (10⁻¹²)
    • n : nano (10⁻⁹)
    • μ : micro (10⁻⁶)
    • m : milli (10⁻³)
    • k : kilo (10³)
    • M : Méga (10⁶)
    • G : Giga (10⁹)
    • T : Téra (10¹²)
    • P : Péra (10¹⁵)
    • E : Exa (10¹⁸)

    En activant l'affichage avec symbole ingénieure via la touche [SETTINGS], il te devient même possible d'obtenir une conversion automatique de ta saisie avec ou sans préfixes SI, vers le préfixe SI le plus pertinent pour présenter le résultat.
  • Symbole : donne accès à quelques fonctions et opérateurs non alphabétiques les plus usuels (les autres restant accessible via l'entrée Tout comme vu plus haut)




------------------------------------------

10) Menu Variable
Autre menu tranversal, celui appelé par la touche [VARIABLE]. Il te liste ici l'ensemble des variables définies par l'utilisateur, accompagnées de leurs valeurs ! 👍

Les noms de variables qu'il permet de saisir te son accessibles par types :
  • Alpha pour les 28 variables alphabétiques (26 lettres A à Z, auxquelles on ajoute r et θ)
  • Fonction
  • Vecteur
  • Matrice
  • Liste

Ces variables sont accessibles de façon transversale depuis l'ensemble des applications de la calculatrice, peu importe l'application à partir de laquelle la variable a été définie. De quoi progresser dans la résolution d'un problème sous diverses représentations !
Seule exception, l'application Python qui dispose d'un menu variable spécifique.



------------------------------------------

11) Application Stats
L'application Stats peut comporter jusquà 5 onglets :
  • Editeur Listes (affiché par défaut)
  • Configuration
  • et en fonction des données saisies ou du type de tâche sélectionnée :
    • Graphe
    • Résultat
    • Graphe régress


L'onglet Editeur Listes permet de définir des listes de valeurs.

26 listes sont gérées, nommées de List 1 à List 26, permettant aussi bien la saisie d'une série de données statistiques sur laquelle on va travailler dans cette application, que les calculs sur des listes dans l'application Calculs. S'ajoute dans ce dernier cas la liste List Ans pour le dernier résultat ayant pris la forme de liste.

Chaque liste peut contenir jusqu'à 999 éléments.

Chacune de ces listes peut de plus être nommée sur 8 caractères via la ligne ST, et ensuite appelée directement par ce nom (List "NOM") dans les saisies de calculs si tu préfères.

Passons à l'onglet Configuration.

Ici il y a 2 cas possibles, en fonction de ta saisie précédente :
  • soit la calculatrice te demande dabord la tâche que tu souhaites accomplir sur la série statistique que tu as saisie :
    • Calcul statistiques
    • Graphique
    • Test d'hypothèse
    • Intervalle de confiance
  • soit la forme de ta saisie ne laisse aucune ambiguïté, et tu obtiens directement l'onglet de Configuration associé à la tâche devinée ; une sorte d'Intelligence Artificielle 😉

La tâche devinée ou choisie sera alors à configurer.

Pour la tâche Calcul statistiques, tu peux configurer jusqu'à 2 sous-tâches.

Tu peux par exemple obtenir les paramètres d'une série statistique à 1 ou 2 variables (onglet Résultats), et précisons que les quartiles respectent par défaut la définition non internationale utilisée au lycée Français.

Nombre de paramètres sont gérés pour chaque variable, et retournés dans l'onglet Résultats :
  • paramètres de position :
    • moyenne
    • minimum et maximum
    • 1er et 3e quartile (respectant par défaut la définition non internationale utilisée au lycée Français)
    • médiane
    • mode
  • paramètres de dispersion :
    • écart-type (population ou échantillon)
  • effectifs et fréquences :
    • effectif total
    • effectif ou fréquence du mode
  • paramètres sommatifs :
    • somme des valeurs
    • somme des carrés
    • somme des produits (si 2 variables)


Dans le cas d'une série statistique à 2 variables, il t'est également possible d'effectuer une régression.

Nombre de modèles de régressions sont ici gérés, et tu obtiendras ici encore dans l'onglet Résultats les paramètres optimaux de l'équation :
  • linéaire y=ax+b ou y=a+bx
  • droite Med-Med y=ax+b
  • quadratique y=ax²+bx+c
  • cubique y=ax³+bx²+cx+d
  • quartique y=ax⁴+bx³+cx²+dx+e
  • logarithmique y=a+b·ln(x)
  • exponentielle y=a·exp(bx)
  • exposant y=a·b^x
  • puissance y=a·x^b
  • sinusoïdale y=a·sin(bx+c)+d
  • logistique y=c/(1+a·exp(-bx))


La tâche Graphique te permet de représenter ta série statistique sous la forme d'un ou plusieurs diagrammes. Tu peux définir et superposer jusqu'à 3 diagrammes pour ta série.

Divers types de diagrammes sont configurables, et leur tracé sera obtenu et visualisable sur l'onglet Graphe :
  • nuage de points
  • diagramme en boîtes (ou à moustaches), avec même la détection de valeurs aberrantes
  • histogramme
  • ligne brisée
  • diagramme circulaire
  • diagramme en barres
  • probabilité normale
  • densité normale

Dans le cas particulier d'un choix d'un nuage de points, te seront rajoutés 2 onglets :
  • Résulats
  • Graphe régress

Tenter d'y accéder te demandera ici aussi de choisir un modèle de régression dont tu obtiendras alors les valeurs dans l'onglet Résulats et cette fois-ci en prime la réprésentation graphique dans l'onglet Graphe régress.

Il t'est même possible de superposer plusieurs graphes de régression via le menu contextuel de la touche [...] !

Autre tâche possible, Test d'hypothèse :
  • Tests Z à 1-2 échantillons ou 1-2 proportions
  • Tests t à 1-2 échantillons ou de régression linéaire
  • Tests χ² d'adéquation ou à 2 voies
  • Test F à 2 échantillons
  • Analyse de variance

Sont alors présents les onglets :
  • Résultats pour les résultats du test
  • Graphe pour une interprétation graphique




Et enfin dernière tâche possible, l'Intervalle de confiance :
  • Intervalle Z à 1-2 échantillons ou 1-2 proportions
  • Intervalle t à 1-2 échantillons

L'intervalle déterminé pour la configuration précisée sera retourné et consultable dans l'onglet Résultats.



------------------------------------------

12) Application Probabilités
Petit passage par l'application Probabilités, dédiée aux questions de lois de probabilités. L'application présente ici 3 onglets te distinguant très clairement les différentes étapes à suivre dans la résolution de tes problèmes :
  • Sélectionner (affichée par défaut)
  • Configuration
  • Résultats


L'onglet Sélectionner, permet ici de préciser la loi de probabilités à utiliser.

Tu disposes de pas moins de 8 lois de probabilités au choix :
  • 4 lois discrètes : binomiale, Poisson, géométrique, hypergéométrique
  • 4 lois continues : Normale, χ², Student, Fisher


L'onglet Configuration permet quant à lui de préciser les paramètres de la loi de probabilités choisie.

Enfin, nous arrivons sur la page Résultats et c'est un véritable régal.

Déjà, pour limiter tout risque d'erreur, Casio a pris le soin d'inclure sur cette page une ligne de rappel des paramètres de la loi saisis sur la page Configuration.

Au-delà de cela, l'interface utilisateur de la page Résultats y est en effet d'une intuitivité absolument remarquable, parlant littéralement le langage scolaire de l'utilisateur.

Tout se passe en effet autour d'une relation de probabilités. Il y a juste à saisir sélectionner un des paramètres de la relation et y saisir la valeur connue de l'énoncé, afin que la calculatrice résolve automatiquement le ou les autres paramètres et mette à jour la relation avec leur(s) valeur(s) ! 👍

La forme de la relation de probabilités autour de laquelle on travaille est de plus au choix, ce qui permet de couvrir un très large éventail de questions types :
  • P(X=…)=… (lois discrètes uniquement - la saisie n'est autorisée que pour le premier paramètre)
  • P(X≤…)=…
  • P(X≥…)=…
  • P(…≤X≤…)=… (le saisie du dernier paramètre n'est autorisée que pour une loi Normale)


Pour une meilleure compréhension, nous avons même une interprétation graphique directement intégrée à la page Résultats et mise à jour immédiatement à chaque modification !





------------------------------------------

13) Application Graphe&Table et zone graphique
L'application Graphe&Table présente 3 onglets :
  • Fonction (affiché par défaut)
  • Graphe
  • Table


L'onglet Fonction permet de définir la ou les fonctions avec lesquelles on souhaite travailler, jusqu'à 20 fonctions simultanément.

Pour chacune, l'application gère nombre de types de relations :
  • fonctions cartésiennes y=f(x)
  • fonctions polaires r=f(θ)
  • fonctions paramétriques
  • fonctions x=f(y) (dont fonctions réciproques)
  • inéquations (y≤f(x), x>f(y), ...)


Mais si maintenant on tente depuis l'onglet Fonction de passer à l'onglet Graphe, on se rend compte que Casio a fait quelque chose de très spécial. En effet l'on n'obtient pas de suite la représentation graphique attendue ; à la place l'utilisateur se voit obligatoirement présenté une fenêtre popup de configuration de la fenêtre graphique.

Rien de méchant, la configuration en question est préremplie (et si besoin plusieurs configurations prédéfinies sont accessibles). Cette popup de configuration est donc simplement montrée à l'utilisateur lorsqu'il tente d'accéder à la représentation graphique ; il peut très bien ne rien y changer et l'appliquer immédiatement grâce au bouton d'action Tracer justement présenté en toute première ligne. Mais c'est ici encore une nouveauté d'une pertinence remarquable, rien que de voir cette configuration pendant un court instant donnant ainsi davantage de sens dans l'esprit de l'utilisateur à la représentation graphique qui va suivre ! 👍

Belle surprise, il semble y avoir un support des fonctions paramétrées, c'est-à-dire les fonctions dont la définition fait appel à au moins une autre variable.

Dans ce cas ces variables sont automatiquement détectées avec possibilité pour chacune de configurer les bornes et pas des valeurs qu'elle doit prendre, et d'obtenir ainsi une animation permettant d'observer son effet sur l'aspect de la courbe.

C'est-à-dire que Graph&Table fusionnerait en fait les fonctionnalités de non pas 2 mais 3 applications intégrées à la Graph 90+E : Graphe, Table et G-dynamique.

Nous ignorons donc si l'annonce par Casio de fonctionnalités équivalentes à G-dynamique pour la seule rentrée 2025 était une erreur, ou bien si des améliorations sont prévues dans ce cadre.

Puisque nous avons nos premiers graphes, parlons un petit peu zone graphique. C'est la zone rectangulaire de l'écran dont les pixels sont utilisés pour les graphes de fonctions. Sur Graph 90+E, nous avions très exactement 379×187 pixels.

Sur Graph Math+, par défaut nous comptons un peu moins, 379×165 pixels, à cause des onglets affichés en permanence en bas d'écran.

Toutefois, nous découvrons qu'il est possible de masquer ces onglets avec la touche flèchée page suivante, et dans ce cas nous obtenons bien les mêmes 379×187 pixels.

Autre belle évolution, lorsque la fenêtre graphique est mal configurée, ou en cas de définition de fonctions assez exotiques, il arrivait que rien ne soit visible à l'écran car tout ce qui était censé être tracé était hors fenêtre. Et dans ce cas les élèves étaient bien souvent perdus. Dans ce cas la Graph Math+ prévient désormais l'utilisateur avec un message d'avertissement "graphique Hors plage de tracé".

Nous apprécions au passage une interface très loquace, nous faisant quasiment des phrases en alignant de longues lignes de mots, et remarquons entre autres l'utilisation déjà évoquée de messages d'aide en ligne fort bienvenus dans la barre d'état en haut d'écran.

On retrouve bien évidemment tous les outils pertinents pour travailler sur les représentations graphiques : suivi de courbe, images et antécédents (avec même les traits de constructions), zéros, ordonnée à l'origine, points d'intersections, tangente en un point, nombre dérivé, intégrale, aire entre deux courbes, etc.


Enfin, l'onglet Table permet d'obtenir un tableau de valeurs d'une ou plusieurs fonctions.

Superbe innovation ici aussi, le menu contextuel de la touche [...] te permet d'accompagner le tableur de valeurs d'une représentation graphique en nuage de points, et même d'y mettre en évidence la valeur sélectionnée ! 👍




------------------------------------------

14) Application Python, zone graphique écran et getkey()
Passons maintenant à l'application Python afin de voir si Casio nous a ici aussi inventé quelque chose de génial.

L'application présente 2 onglets :
  • Editeur (affiché par défaut)
  • Shell


Jusqu'à présent, les applications Python des calculatrices faisaient quasiment toutes démarrer l'utilisateur dans la liste des scripts, parfois même pire dans un explorateur de fichiers (exception avec la HP Prime qui s'ouvrait directement dans la console Python). Ce cas mis à part, l'utilisateur devait donc de façon quasi systématique faire la manipulation permettant de créer un script ou pire fichier après avoir navigué vers le bon dossier, et d'en saisir le nom au clavier alphabétique. C'était entre autres le cas pour la Graph 90+E.

Qu'est-ce que c'était lourd, long et compliqué... Rajoutons de plus que nous sommes hélas de plus en plus sur des générations d'utilisateurs qui ont de plus en plus de mal à comprendre et distinguer fichiers et dossiers, les appareils numériques qu'ils utilisent ayant tendance à leur masquer cet aspect informatique, et ne parlons même pas de dossier racine ou encore dossiers compressés (archives).

Et bien l'application Python s'ouvre donc ici sur l'onglet Editeur, et c'est déjà quelque chose d'absolument remarquable.

En effet justement, quand on fait du Python en classe, le but est le plus souvent de saisir et tester un petit script (et non de réutiliser un script déjà existant), dans la plupart des cas sans volonté de le conserver. On réutilise et conserve plutôt nos scripts dans le cadre de projets, un cas d'utilisation moins fréquent à la fois en fréquence dans le temps et ainsi qu'en effectif car concernant moins d'utilisateurs.

Casio ose donc changer tout ça. Avec la Graph Math+, le lancement de l'application Python présente directement la page de l'éditeur de script. Ce dernier est préconfiguré avec un script vide déjà prénommé module.py, et donc immédiatement prêt à être exécuté sans manipulation supplémentaire à faire après ou avant la saisie du code ! Que de temps de gagné !👍
Rassure-toi, l'utilisateur conserve bien évidemment la possibilité de sauvegarder son script après saisie si il le souhaite, grâce au menu contextuel de la touche [...] avec la possibilité donc pour les utilisateurs un peu plus experts de choisir un nom de fichier autre que module.py, évitant ainsi l'écrasement du script lors de la prochaine saisie.

Comme sur Graph 90+E, nous continuons à bénéficier de l'indentation automatique ainsi que de la coloration syntaxique.

Nous notons au passage que l'éditeur de script est capable d'afficher jusqu'à 9 lignes de code par écran, contre les 7 trop grosses lignes de la Graph 90+E (qui venaient du fait que l'interface Graph 90+E était en fait une version agrandie d'un facteur 3 de l'interface Graph 35+E II), qui outre l'aspect visuel avaient également le défaut de brider lourdement le caractère global de la visualisation des scripts saisis.

Afin d'accélérer la saisie, nous pouvons avantageusement faire appel à la touche [CATALOG] qui présente les instructions et fonctions Python relatives aux différentes bibliothèques.

Et comme déjà évoqué, on peut faire appel à la table des caractères spéciaux pour tout ce qui n'est pas directement disponible au clavier, et elle a l'énorme avantage de s'affiche en bas d'écran à la place des onglets, laissant donc l'intégralité du script saisi visible pendant son utilisation ! 👍

Lorsque l'on tente de passe à la page Shell, il est bien demandé si les changements apportés au script doivent être enregistrés et donc pris en compte, une autre bonne initiative permettant d'ignorer une erreur de saisie (un défaut de certains autres modèles ou toute saisie est immédiatement effective sans retour en arrière possible, de quoi bien râler par exemple lorsque l'on a accroché accidentellement la touche effaçant toute une ligne...).

Déjà, nous remarquons que l'intérpréteur est toujours le même que sur Graph 90+E, Micropython toujours dans la même version 1.9.4.

Le script saisi dans l'onglet Editeur est lancé automatiquement par la commande from module import *.

Prenons par exemple un petit script, pour calculer la moyenne arithmétique de 3 notes. Nous avons l'immense plaisir de constater dans l'onglet Shell que Casio a tenu compte d'un de nos retours. En effet la touche [VARIABLE] si tapée depuis cette vue liste les variables et fonctions définies et permet ainsi leur saisie rapide, génial ! 👍


Explorons un petit peu les bibliothèques disponibles. Nous notons plusieurs bibliothèque standard :
  • math pour les fonctions mathématiques
  • random pour l'aléatoire
  • et 2 bibliothèques de tracé :
    • turtle pour les tracés à la tortue
    • matplotlib.pyplot pour les tracés dans un repère

Est également disponible une bibliothèque spécifique casioplot.

Elle fournit d'une part des fonctions de tracé par pixels, qui sont justement utilisées par les bibliothèques de tracé précédentes : set_pixel(), get_pixel(), draw_string(), clear_screen().
Précisons que pour de meilleures performances et tracés plus propres, ces fonctions bénéficient d'un double buffering. Les tracés demandés ne seront pas immédiatement visibles car réalisés hors écran, et uniquement affichés d'un seul coup lors du prochain appel show_screen().

Quant à la zone graphique, c'est-à-dire le rectangle dont on peut librement allumer les pixels avec ces fonctions, un petit script nous permet de découvrir que c'est exactement la même que sur Graph 90+E : 384×192 pixels.
from casioplot import *
for i in range(192):
  set_pixel(i * 2, i)
show_screen


Dernière nouvelle excellente, la bibliothèque casioplot a ici enfin été étendue avec une nouvelle fonction getkey() permettant d'identifier les touches tapées par l'utilisateur. Qui plus est Casio a été au top, le test en question étant non bloquant. Le développement de projets Python sur Graph Math+ va donc pouvoir atteindre un tout nouveau niveau, avec notamment la programmation d'interfaces ou jeux directement contrôlables au clavier par l'utilisateur ! 🎉

Posons la première pierre avec un petit script permettant de découvrir les codes retournés par getkey() pour les différentes touches clavier :
from casioplot import *
while True:
  key = getkey()
  clear_screen()
  draw_string(0, 0, str(key))
  show_screen()

Et bien en fait c'est extrêmement simple contrairement à d'autres modèles. Le code identifiant chaque touche pressée est un nombre à 2 chiffres, avec :
  • au chiffre des dizaines le numéro de la rangée en partant du haut
  • au chiffre des unités le numéro de la colonne en partant de la gauche

Précisons juste que les touches [ON] et [AC] ne peut être détectée par cette fonction, car interrompant justement le script en cours d'exécutation.



------------------------------------------

15) Application Equations
Dans l'application Equations, un premier onglet Type affiché par défaut te permet de choisir le type d'équations que tu souhaites résoudre :ontss
  • Système
  • Polynomiale
  • Solveur

En fonction du choix te seront épinglés différents onglets, autants d'étapes à suivre pour parvenir aux solutions.

Le choix Système te permet de résoudre des systèmes d'équations linéaires.

Les onglets à parcourir dans l'ordre sont ici :
  • Inconnus pour choisir le nombre d'inconnus et donc d'équations, jusqu'à 6 au maximum
  • Editeur pour saisir les coefficients des équations ainsi configurées
  • Résultats pour obtenir la ou les solutions, avec gestion des cas avec infinité de solutions ou aucune solution, ainsi qu'une gestion des solutions exactes QPiRac



Le choix Polynomiale te permet de trouver les racines de polynômes.

Les onglets épinglés t'indiquant les étapes à suivre sont alors ici :
  • Degrés pour choisir le degré du polynôme, jusqu'à 6
  • Editeur pour saisir les coefficients du polynôme ainsi configuré
  • Résultats pour obtenir les racines, au format exact QPiRac si pertinent



Enfin, le choix Equation te permet de résoudre une équation saisie librement sous la forme de ton choix. L'équation peut même faire appel à plusieurs variables dont tu pourras alors préciser les valeurs avant de la résoudre pour l'inconnue choisie.




------------------------------------------

16) Application Suites
L'application Suite te permet de travailler avec des suites numériques.

Elle dispose de 2 onglets :
  • Suite (affiché par défaut)
  • Table


Sur Graph 90+E les définitions de suites étaient pénibles.

En effet, rang initial et dans le cas de suites récurrentes terme initial, étaient à définir et consulter sur un écran distinct de celui de saisie de la définition par le terme général ou bien de la relation de récurrence.

C'était générateur de nombre d'erreurs chez les élèves....

L'onglet Suite te permet de définir jusqu'à 3 suites simultanément.

Pour chacune plusieurs formes de définitions te sont proposées au choix :
  • terme général
  • récurrence d'ordre 1
  • récurrence d'ordre 2

Et donc une très belle évolution dans le cadre de suites définies par récurrence, est qu'ici tous les éléments de la définition sont présents sur un seul et unique écran ! 👍

L'onglet Table affiche alors par défaut le tableau de valeurs associé.

La représentation graphique associée est également accessible sur ce même onglet via la touche menu contextuel [...], soit à la place du tableau soit en plus.

Dans le cas de suites définies par récurrences, il est possible d'opter à la place du nuage de points pour une représentaiton dite en toile d'araignée et même d'animer son tracé étape par étape :




------------------------------------------

17) Application Paramètres
L'application Paramètres permet de configurer ta calculatrice.

Les différents paramétrages possibles sont dabord présentés sous la forme d'un menu plein écran, puis une fois ton choix effectué sous la forme d'onglets de bas d'écran te permettant de passer au suivant ou précédente.

Un des premiers réglages concerne la langue de l'interface de la calculatrice, avec 5 choix possibles :
  • English pour l'Anglais
  • Español pour l'Espagnol
  • Français
  • Italiano pour l'Italien
  • Português pour le Portugais

C'est-à-dire que par rapport à la Graph 90+E, nous perdons 2 langues :
  • le Chinois qui sera peut-être développé et rajouté ultérieurement
  • et de façon moins surprenante l'Allemand, l'Allemagne ayant fait en effet le choix surprenant d'interdire les calculatrices graphiques d'entrée et milieu de gamme à l'horizon de la session 2030 de l'Abitur, alors que paradoxalement les simples calculatrices scientifiques et calculatrices graphiques formelles haut de gamme restent autorisées



Tu peux également configurer entre autres :
  • le type de piles AAA utilisées (alcalines, ou rechargeables Ni-MH), très important à régler correctement pour la bonne détection de l'état des piles

  • la luminosité du rétroéclairage
  • les paramètres d'économie d'énergie : délais d'inactivité avant arrêt du rétroéclairage de l'écran puis extinction de la calculatrice


En France avec les énormes volumes de calculatrices graphiques en circulation chaque année, un gros problème est la perte ou le vol. Cela peut concerner aussi bien les élèves avec leur machine individuelle, que les enseignants disposant d'un stock de machines prêtées aux élèves.

Pour identifier ta calculatrice graphique Casio, tu pouvais conserver une photo du numéro de série à code barre présent sur un autocollant dans le compartiment des piles.
Sauf que cet autocollant pouvait être perdu, abîmé, ou volontairement retiré par un voleur.

La Graph 90+E te permettait quelque chose d'un peu plus poussé qui aurait pu être génial, la signature électronique de ta calculatrice. Tu pouvais en effet y enregistrer en mémoire Flash des noms d'utilisateur et organisation, informations montrées à chaque extinction de la calculatrice, et protéger leur modification par un mot de passe.
A priori une belle protection contre la perte ou le vol... Sauf que Casio a également pensé aux utilisateurs oubliant leur mot de passe, ou acheteurs de calculatrices d'occasion à qui on ne communiquerait pas le mot de passe. Une combinaison de démarrage unique te permet d'effacer ce mot de passe et les données associées sur l'ensemble des Graph 90+E. Trouvable sur Internet, elle permet à n'importe quel voleur suffisamment bien informé de remaquiller immédiatement la calculatrice en effaçant ou écrasant ta signature par autre chose.


Avec la Graph Math+, Casio change cela.

Une idée aurait été de conserver le mot de passe et supprimer la possibilité offerte à n'importe qui de le réinitialiser, mais ce n'est apparemment pas ce qui a été retenu.

Tout à l'inverse, Casio a simplement supprimé le mot de passe ; c'est-à-dire que n'importe qui peut désormais changer la signature de la calculatrice. En remplacement, Casio affiche désormais un numéro de série logiciel inaltérable dont il te suffira de conserver une photo.



------------------------------------------

18) Application Mode examen et définition complète écran
Le mode examen qu'est-ce que c'est ? C'est un mode de fonctionnement spécial de ta calculatrice, dont l'activation est exigée en France depuis la session d'examens 2020, et régi par la circulaire n°2015-178 du 1er octobre 2015. L'une des caractéristiques de ce mode est d'interdire la consultation de toute donnée qui auraient été préchargée en mémoire avant l'activation du mode examen. Il est donc destiné à être activé au tout début d'une épreuve.

Sur la Graph 90+E, l'invocation du mode examen nécessitait d'allumer la calculatrice en maintenant les touches [7] et [COS] enfoncées. Moyen mnémotechnique, en fonctions alphabétiques ces touches correspondaient respectivement à M et E, ce qui donnait Mode Examen. Mais cela n'en restait que peu accessible pour qui ne connaissait pas cette astuce ou ne réalisait pas cette manipulation assez souvent, et ne lisait pas l'aide en ligne du mode examen disponible dans la calculatrice.

Avec la Graph Math+ fini les ennuis, Casio a eu l'idée lumineuse de créer une toute nouvelle application Mode examen dédiée, une application fort loquace qui te le laissera jamais tomber ! 👍

Il t'y est par exemple rappelé que le mode d'examen consomme davantage d'énergie et qu'il te faudra donc le désactiver le plus tôt possible en fin d'épreuve. En effet la calculatrice ne s'éteint jamais complètement en mode examen, c'est juste l'écran qui est éteint, le processeur restant éveillé pour faire clignoter la diode examen rouge présente sur la tranche supérieure de la calculatrice.

Pour les petits malins qui activent leur mode examen avant leur épreuve afin de pouvoir arriver à cette dernière avec une mémoire non vide, Casio a prévu la parade. Plus aucun besoin pour les surveillants de s'embêter à trouver une calculatrice compatible ou configurer en urgence un ordinateur pour désactiver le mode examen, l'application propose dans ce cas la possibilité directe de réactiver le mode examen, c'est-à-dire de vider à nouveau toute éventuelle donnée mémoire !

Ajoutons à cela une aide en ligne exhaustive.


Une fois le mode examen activé, son bon fonctionnement peut être vérifié de 4 façons différentes, pas moins :
  • déjà, à l'écran d'accueil de l'application Mode Examen, ce dernier précisant de plus :
    • la configuration du mode examen (France dans notre cas) et donc sa conformité avec la réglementation
    • la version système, au cas où des failles aient été identifiées et nécessitent une mise à jour
  • un drapeau R bleu clignotant en haut à droite de l'écran (de façon rapide puis ralentie après 15 minutes, une façon de vérifier si le mode examen a bien été activé en début d'épreuve et pas avant)
  • une diode rouge clignotante sur la tranche supérieure de la calculatrice, le clignotant se poursuivant même calculatrice éteinte
  • une bordure de couleur autour de l'écran, vert dans le cas de la configuration pour la France

Justement cette capture d'écran avec bordure est l'occasion pour nous de vérifier la définition totale de l'écran. Nous nous attentions donc à 396x224 pixels comme sur Graph 90+E, mais cette capture occupe à la place 398x224 pixels. Mais cela ne prouve pas que la définition d'écran a été étendue ; il peut très bien s'agir d'un artefact introduit par l'outil spécial de capture utilisé dans ce cas.

Précisons plusieurs restrictions du mode examen dans son implémentation par Casio :
  • le rétroéclairage de l'écran peut être diminué mais jamais éteint complètement, ce qui permet un meilleure visibilité pour les surveillants
  • toutes les données saisies, y compris celles qui habituellement vont en mémoire de stockage Flash comme les fichiers de scripts Python, sont stockés obligatoirement en mémoire principale RAM, ce qui te limite donc à 64K de données
  • toutes les données saisies sont perdues en cas de :
    • redémarrage de le calculatrice (bouton RESTART au dos ou plantage)
    • rupture de l'alimentation (piles à plat, retrait d'une pile, changement de piles)




------------------------------------------

19) Application Base-N
La Graph 90+E permettait de faire appel à différentes bases numériques pour tes calculs, mais c'était une fonctionnalité relativement cachée et fort mal intégrée.

Depuis l'application de calcul historique il fallait modifier le paramètre Mode sur une autre valeur que Comp. Le comportement de l'application de calcul changeait alors radicalement, désactivant la saisie naturelle, l'accès à nombre de fonctions scientifiques au clavier, ou encore la possibilité de remonter dans l'historique des calculs.

Un fonctionnement extrêmement déconcertant pour l'utilisateur.

Avec la Graph Math+ c'en est fini de tout ça.

La toute nouvelle application Base-N nous apporte en effet une toute nouvelle interface dédiée à ce type de calculs !

De haut en bas on distingue :
  • la ligne de saisie pour tes nombres ou calculs
  • la base numérique à utiliser pour les nombres de ta saisie dont tu ne précises pas la base, modifiable avec la touche [FORMAT]
  • et enfin le résultat indiqué simultanément dans pas moins de 4 bases différentes : hexadécimale, décimale, octale et binaire


Si tu souhaites effectuer un calcul faisant intervenir des nombres écrits dans différentes bases, c'est également possible. Il te suffit pour cela de préfixer les nombres ne correspondant pas au réglage afin d'en indiquer la base (avec les préfixes b, d, o et h disponibles au catalogue dans ce contexte).

Nombre d'opérations binaires sont alors possibles :
  • and : et
  • or : ou
  • xor : ou exclusif
  • xnor : non ou exclusif
  • Neg : négatif/opposé (complément à 2)
  • Not : non/négation (complément à 1)





------------------------------------------

20) Application Mémoire : Capacités, formats de fichiers supportés et point sur les applications additionnelles
L'application Mémoire présente 2 onglets :
  • Mémoire princi (affiché par défaut)
  • Mémoire stock


L'onglet Mémoire princi concerne la mémoire principale. C'est l'espace qui est réservé en mémoire RAM pour le stockage des variables définies ou modifiables par l'utilisateur.

Sur Graph 90+E, cet espace de stockage en mémoire RAM indiquait après vidage une capacité de 61,904 Ko, pour une capacité RAM totale de 8 Mio.

Notre première capture de la mémoire principale Graph Math+ ci-contre indique 59,484 Ko libres, sans vidage préalable. Cela suggère donc qu'il n'y aurait pas de changement sur la capacité de la mémoire principale (toujours offert par un bloc de 64 Kio), même si la capacité RAM pourrait être différente.

L'onglet Mémoire stock concerne la mémoire de stockage. C'est ici l'espace qui est réservé en mémoire Flash pour le stockage des fichiers.

Sur la Graph 90+E, cet espace de stockage en mémoire Flash indiquait après vidage une capacité de 16,248 Mo, pour une capacité Flash totale de 32 Mio (l'autre moitié de la puce étant réservée au stockage du système d'exploitation). En sortie d'usine, l'espace de stockage libre comptait dans les 6 Mo.

Notre première capture de la mémoire de stockage ci-contre indique 4,427776 Mo libres, sans vidage préalable donc. Cela suggère qu'il n'y a pas de changement sur la capacité de la mémoire de stockage (toujours offerte par une partition de 16 Mio), et probablement pas non plus sur la capacité totale de la puce Flash.

Si les caractéristiques matérielles ne semblent pas bouger jusqu'ici, il n'en va pas de même du logiciel. En effet cette dernière capture nous suggère une évolution logicielle majeure avec un nouveau format de fichier pour les variables : .g4m, en lieu et place du .g3m de la Graph 90+E qui ne serait plus supporté selon le manuel. Pour qu'un nouveau format ait été nécessaire, c'est qu'il y a des changements significatifs internes au système.

Pour les images le manuel indique également un nouveau format .g4p, à la différence qu'ici l'ancien format .g3p de la Graph 90+E serait encore supporté.

Le reste des types de fichiers supportés l'étaient déjà sur Graph 90+E : .py pour les scripts Python, .bmp pour les images, et .csv pour l'importation de données en tant que feuille de calculs, matrices ou série statistique.

C'est-à-dire que plusieurs autres types de fichiers compatibles avec la Graph 90+E ne seraient plus supportés sur Graph Math+ :
  • Nous pouvons citer les fichiers de textes et documents .txt, .g1e, .g2e et .g3e, ce qui n'est pas une surprise puisque la Graph Math+ n'intègre pas à ce jour l'application d'édition de documents scientifiques eActivity.
  • La Graph 90+E permettait l'installation hors mode examen d'applications additionnelles, officielles ou non, par ajout de fichiers .g3a. Ces applications écrites en langage C ou assembleur permettaient d'aller beaucoup plus loin dans le processus créatif qu'avec les programmes en langage Casio Basic ou Python. Nous notons que ces fichiers .g3a ne sont plus supporés et que la Graph Math+ ne permet donc plus l'installation d'applications additionnelles, du moins actuellement dans la version 1.00 du système d'exploitation. Nous ignorons à ce jour si c'est temporaire, le temps de développer de façon similaire un nouveau format de fichier .g4a, ou bien définitif.
  • De façon similaire, le format .g3l qui permettait l'installation de langues supplémentaires (utilisés uniquement pour le Russe) n'est plus supporté.
  • Citons également .g3b pour les images animées, spécifiques à l'application additionnelle Plot Image elle aussi absente.




------------------------------------------

21) Echantillons et émulateurs
Envie toi aussi de pouvoir tester et donc aller plus loin dans l'exploration de cette petite merveille que sera la Graph Math+ à la rentrée 2024 ?

10 avril 2024, un émulateur Graph Math+ sera téléchargeable gratuitement pour ajout à ta clé USB d'émulation Casio (émulateur utilisable directement sans installation sous Windows). Attention l'émulateur ne fonctionnera que si la clé USB d'émulation Casio officielle est branchée sur ton ordinateur. Enseignant, si tu ne disposes pas encore de cette clé USB n'attends pas d'en avoir besoin, demande la gratuitement dès maintenant.

Courant avril 2024, les premiers exemplaires de test seront expédiés aux enseignants en ayant fait la demande. Il suffit pour cela d'être prof de Mathématiques ou sciences en exercice dans un lycée de France (aussi bien en métropole qu'en outre-mer). Si ce n'est pas déjà fait alors demander le vite, c'est gratuit, et il n'y en aura pas pour tout le monde...

Rentrée 2024, un émulateur en ligne Graph Math+ tournant directement dans ton navigateur Internet sera rajouté à la plateforme ClassPad.net. Cet émulateur te sera accessible gratuitement depuis ton compte enseignant ClassPad.academy. Tu ne disposes pas encore d'un compte ClassPad.Academy ? Va vite le créer, c'est gratuit pour les enseignants !



------------------------------------------

Conclusion
La Graph Math+ est apparemment le fruit d'une très riche et mûre réflexion de la part de Casio, la synthèse d'années de retours de la part d'enseignants et utilisateurs concernant la Graph 90+E.

Le travail effectué par Casio autour de la nouvelle interface de la Graph Math+ depuis deux ans est clairement de très haute facture.

On peut citer les différentes vues offertes dans les diverses applications par les onglets de bas d'écran, permettant selon l'application :
  • la consultation de différentes représentations des données, permettant d'avancer la résolution d'un problème de façon transversale sous diverses représentations
  • ou bien une énumération claire des étapes successives à suivre

Rappelons aussi :
  • les nouvelles applications et interfaces intuitives pour le mode examen et les bases numériques
  • l'application Python immédiatement prête à l'emploi
  • tous les éléments de définition d'une suite présents sur un même écran

Et pointons la tendance à l'utilisation d'éléments popup ou flottants afin de laisser visible à l'écran le contexte d'appel de nombre de menus, et dans ce même style les nouveaux affichages juxtaposant table de valeurs et représentation graphique !

Il y a clairement eu une réflexion très profonde autour de l'intuitivité, la simplicité, l'aide à la compréhension et donc entre autres la pédagogie.

Si Casio a tout changé dans l'interface, chaque nouveauté a visiblement une excellente raison d'être à l'endroit et sous la forme où nous la trouvons, tout a été pesé et pensé, rien n'a été laissé au hasard !

Nous ne pouvons donc que nous incliner devant les compétences hautement remarquables dont ont su faire preuve les enseignants partenaires qui ont aidé Casio à imaginer et concevoir ce nouveau produit en réponse aux différents retours et problématiques :
  • Djelloul Hidra, professeur agrégé de Mathématiques (académie de Nantes), et justement également consultant formateur pour CASIO France depuis bientôt 12 ans
  • Thomas Lechenne, professeur agrégé de Mathématiques (académie de Besançon), et également consultant pour CASIO France depuis 16 ans
  • Yves Coudert, professeur agrégé de Mathématiques s'occupant également de la spécialité NSI au Lycée Le Bon Sauveur à Le Vésinet (académie de Versailles), et également consultant pour CASIO France depuis 15 ans et demi

Merci à tous ! 😍




1, 2, 3, 4 Suivante
Slyvtt Hors ligne Maître du Puzzle Points: 2309 Défis: 17 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 10:52 | #


Joli article, plein de détails intéressants.

J'avoue que le chapitre 20 me donne quelques sueurs froides :
en effet tu écris : "espace "Mémoire principale" ici à 4.4Mo a.l.d. sur la G90 sortie usine" ce qui te laisse supposé un mémoire flash de 32Mo partitionnée en 2x16Mo (16Mo pour l'OS et 16Mo pour l'utilisateur).

Ce qui me fait peur : on a un OS partiel qui ne contient pas d'addins officiels et avec plein de trucs qu'on ne retrouve pas (LINOK, PROGRAM, ...) donc qui ne doit pas prendre une place folle et qui ne nécessite pas d'empiéter sur la mémoire principale. Je comprends pas trop les "seulement" 4.4Mo restant, j'espère juste qu'ils ont pas fait un "split" différent : 32Mo total --> 24Mo pour l'OS et 8 Mo pour l'utilisateur.

Actuellement, je ne sais pas ce qui est stocké dans cette mémoire principale (des images, et qq exemples), mais pour qu'il reste seulement 4.4Mo "sortie usine", je suis pas très confiant.

J'espère vraiment me tromper, mais je commence à avoir peur pour la suite pour la communauté de devs:
- support addins tiers incertains (quid d'un format g4a ? pourquoi pas une signature comme sur fxCP400 avec le résultat qu'on connait)
- quid de l'espace mémoire utilisable, si on descend en quantité, ça va juste tuer le game.
There are only 10 types of people in the world: Those who understand binary, and those who don't ...
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 10:54 | #


Merci pour cette analyse très détaillée, on en apprend déjà beaucoup avant même de mettre la main sur le modèle.

Je ne suis pas certain que les changements de formats indiquent forcément des changements importants dans le système : les .g3m ne sont pas bien différents des .g1m par exemple. En tous cas je ne vois pas l'intérêt pour Casio de modifier la structure de la mémoire principale (qui n'a apparemment pas changé) et c'est ce que ce format contient.

L'absence d'add-ins est clairement un coup dur, surtout que (en partie par ma faute) c'est notre outil de travail principal sur Graph 90.

Je ne peux pas m'empêcher de remarquer qu'il n'y a jamais plus de 8 couleurs sur les captures d'écran ; en fait il n'y a peut-être que 8 couleurs en tout. On voit des motifs plus ou moins de dithering pour les remplissages et ce alors que l'écran est, du moins de nos suppositions actuelles, un vrai écran couleur.

Une fonctionnalité liée sans doute est que le R61524 utilisé par la Prizm et la Graph 90 a un mode 8 couleurs qui est moins consommateur d'énergie. Ces deux modèles l'utilisent quand c'est possible pour améliorer l'autonomie : peut-être que cette idée a simplement été poussée à l'extrême. Cependant, à ma connaissance le mode 8 couleurs du R61524 a 8 couleurs fixes (noir/bleu, bleu/rouge/vert vifs, magenta/cyan/jaune vifs) et j'ai cherché une fois si on pouvait les changer mais sans succès. Peut-être que Casio a changé d'écran complètement en faveur d'un écran 8 couleurs (mais les résolutions exotiques type 396x224 ou 398x224 sur des modes de couleur exotiques ça semble faire un peu trop bizarre).

Sinon les matrices de 999x999 ce serait marrant tiens. 12 Mo de mémoire principale ? :P
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 10:56 | #


Ce qui me fait peur : on a un OS partiel qui ne contient pas d'addins officiels et avec plein de trucs qu'on ne retrouve pas (LINOK, PROGRAM, ...) donc qui ne doit pas prendre une place folle et qui ne nécessite pas d'empiéter sur la mémoire principale. Je comprends pas trop les "seulement" 4.4Mo restant, j'espère juste qu'ils ont pas fait un "split" différent : 32Mo total --> 24Mo pour l'OS et 8 Mo pour l'utilisateur.

Le 4.4 Mo restant est avec les fichiers fournis par défaut. Mais sur la Graph 35+E II ils ont déjà réservé de la place (5 Mo pour l'OS étant "trop"). Je pense au contraire que c'est attendu : ça valide l'idée qu'ils ont prévu de prendre plus de place pour l'OS dans la mise à jour de 2025, et dans cette optique il ne faudrait pas donner aux utilisateurs de la mémoire que l'OS devra récupérer l'an prochain.

Par contre du coup ça pointe potentiellement vers une intégration des applis Physium, Graphe 3D, etc. et donc ultimement la suppression des add-ins.
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Slyvtt Hors ligne Maître du Puzzle Points: 2309 Défis: 17 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 11:02 | #


J'en déduis que tu n'es pas plus rassuré que moi

Bon "wait & see" de rigueur comme d'habitude, mais j'espère qu'on aura pas un réveil douloureux comme les copains de chez TI.
There are only 10 types of people in the world: Those who understand binary, and those who don't ...
Critor Hors ligne Administrateur Points: 2610 Défis: 18 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 11:06 | #


@Slyvtt on peut tout imaginer à ce jour dans le cadre de la mise à jour Graph Math+ v2 majeure de rentrée 2025, censée rajouter les fonctionnalités des add-ins officiels Graph 90+E (tableau périodique, bibliothèque de constantes physiques, graphes 3D, ...) :
  • intégration des fonctionnalités des add-ins officiels au système Graph Math+
  • nouveau format d'add-ins .g4a interdisant les développements tiers (comme sur Classpad II / fx-CP400)
  • nouveau format d'add-ins .g4a aussi ouvert aux développeurs tiers que le .g3a actuel

La problématique serait donc de savoir comment faire, dans les prochaines semaines et donc avant le début du développement de la V2 sans doute à partir de cet été, pour convaincre Casio d'opter pour cette dernière possibilité.
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 12:06 | #


Je savais que j'avais oublié un truc dans mon message !

Le getkey non bloquant ça va être le feu en Python. Un grand merci à Casio France pour avoir fait le lobbying pour cette fonctionnalité.

(Bien sûr, on peut faire encore plus le feu avec PythonExtra... mais rien n'est parfait.)
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Parisse Hors ligne Membre Points: 484 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 13:15 | #


Les 4.4Mo sont effectivement de mauvaise augure, c'est moins que sur la 90, où il y avait aussi toute la place occupée par les addins Casio. L'hypothèse la plus plausible est effectivement l'intégration des addins Casio dans l'OS en 2025 et d'un redécoupage 24M pour l'OS et 8M pour l'utilisateur. Ceci étant, 8M c'est autant que toute la flash de la Numworks, il y a largement de quoi faire tenir la version longue de KhiCAS ainsi que d'autres addins, si on arrive à convaincre Casio de nous laisser cet espace de liberté.
Personnellement, je pense que la meilleure façon de convaincre le management de Casio, c'est de faire jouer la concurrence, et c'est une des raisons qui m'a poussé à rendre à nouveau KhiCAS compatible avec les Numworks récemment. Pour le moment, je n'ai pas réussi sur les TI83/84, il y a encore beaucoup de travail, mais la fermeture de Casio aux addins, si elle se confirme pour 2025, pourrait bien me motiver.
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 13:20 | #


Je te rejoins Bernard, mais je crains que cet effort ne soit pas aussi convaincant pour Casio que pour nous : Casio a plusieurs fois exprimé par le passé que le calcul formel n'est pas perçu comme un avantage. Je sais, ça me semble ridicule aussi, mais la perception de triche et les programmes du lycée ont cet effet sur un certain nombre d'enseignants. Du coup, c'est un peu une épée à double tranchant.
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Parisse Hors ligne Membre Points: 484 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 15:12 | #


D'un point de vue franco-français Casio a vu les ventes de Classpad baisser régulièrement et c'est surement là-dessus que le management base ses décisions. L'attitude anti-calcul formel d'une partie des enseignants de maths est surement partiellement responsable, mais il y a une autre raison assez évidente : c'est l'absence d'une implémentation de Python sur les Classpad. KhiCAS aurait pu remédier à cela sur les 90, mais l'application du mode examen rend son intérêt bien moindre sur les Casio. Malgré tout, depuis le début de l'année j'ai 820 consultations de la doc, 227 téléchargements de l'addin 90 en français, ce dernier chiffre est du même ordre de grandeur que les ventes de 90 sur amazon. La doc de KhiCAS pour Numworks a elle été téléchargée plus de 4000 fois, principalement par des élèves qui ont des Numworks déverouillées et peuvent utiliser KhiCAS en examen. On va voir ce que donne la nouvelle version pour Numworks verrouillée.
A l'étranger c'est différent, les TI Nspire CX2 CAS se vendent toujours bien sur amazon.com: là on est passé en-dessous des 2K par mois, mais en période de rentrée c'est plus de 10K si ma mémoire est bonne. En Allemagne, le calcul formel sera même obligatoire sur les graphiques. Il n'y a pas de handicap pour KhiCAS dans les pays où le mode examen n'est pas appliqué. Aux US par exemple, la fxcg50 est la calculatrice idéale, on peut l'utiliser avec KhiCAS aux tests qui autorisent le calcul formel et l'enlever aux teste qui l'interdisent. Depuis le début de l'année, j'ai plus de 7000 consultations de la doc en anglais et 1400 téléchargements de l'addin fxcg en anglais.
En fait, si Casio interdit les addins, ils se placent en abus de position dominante vis-à-vis de la fonctionnalité CAS.
Critor Hors ligne Administrateur Points: 2610 Défis: 18 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 18:49 | #


Slyvtt a écrit :
Ce qui me fait peur : on a un OS partiel qui ne contient pas d'addins officiels et avec plein de trucs qu'on ne retrouve pas (LINOK, PROGRAM, ...) donc qui ne doit pas prendre une place folle et qui ne nécessite pas d'empiéter sur la mémoire principale. Je comprends pas trop les "seulement" 4.4Mo restant, j'espère juste qu'ils ont pas fait un "split" différent : 32Mo total --> 24Mo pour l'OS et 8 Mo pour l'utilisateur.

Actuellement, je ne sais pas ce qui est stocké dans cette mémoire principale (des images, et qq exemples), mais pour qu'il reste seulement 4.4Mo "sortie usine", je suis pas très confiant.


Comme a priori il n'y a rien en espace de stockage vu qu'il n'y a pas d'add-ins pour le moment, on pourrait tabler sur une capacité de stockage d'environ ~4,5 Mo, et toujours sur une puce Flash de 32 Mio jusqu'à preuve du contraire.
Surtout que cela me ferait énormément penser, comme par hasard, à ce que l'on a sur le modèle Australien fx-CG50AU, la réglementation australienne limitant la capacité mémoire des modèles autorisés.

Et oui, une hypothèse plausible face à la réduction de la partition d'espace de stockage (et donc on suppose à un agrandissement de la partition réservée au système), c'est que les fonctionnalités correspondant aux add-ins Graph 90+E officiels seront rajoutées dans la version 2 de rentrée 2025 sous la forme d'applications intégrés au système.

Toutefois, cela ne signifie pas forcément qu'il n'y aura pas de support d'add-ins avec un nouveau format .g4a.
Mais avec un tel espace nous serions dans tous les cas fortement limités en nombre d'add-ins, ainsi qu'en niveaux/ROMs installables pour certains add-ins de jeux.
Parisse Hors ligne Membre Points: 484 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 19:43 | #


Dans la capture d'écran, dans le répertoire Capt, il peut y avoir plusieurs M de récupérables, je reste sur l'hypothèse de 8M de dispo (au moins). C'est d'ailleurs bizarre qu'il y ait turtle.py et matplotl.py, je croyais qu'ils étaient maintenant en dur dans la version de python installée. Peut-être que l'OS de la math+ a forké de l'OS de la graph 90 avant.
Critor Hors ligne Administrateur Points: 2610 Défis: 18 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 19:57 | #


Parisse a écrit :
Dans la capture d'écran, dans le répertoire Capt, il peut y avoir plusieurs M de récupérables, je reste sur l'hypothèse de 8M de dispo (au moins).

Justement, vu la barre d'ascenseur à droite, cet écran montre quasiment tout le contenu.

Je doute que dans le contexte de la production de ce manuel on se soit amusé à prendre et stocker plein de captures d'écran différentes.

Un ~4,5 Mo comme sur fx-CG50AU ne m'étonnerait pas, comme ça ils ont pu reprendre à l'identique et donc à moindre frais le code de partitionnement déjà approuvé comme valide/fiable/sécurisé par l'équipe de développement précédente.
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 20:40 | #


4.5 Mo c'est pas très généreux... ça permet quand même de faire plein de choses (je pense aux add-ins de 300-400 ko, en supposant qu'ils soient supportés en v2), par contre c'est sûr que les WAD de 10 Mo pour CGDoom ça dégage quasi immédiatement.
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Parisse Hors ligne Membre Points: 484 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 21:13 | #


J'ai souvent dû effacer ce type de répertoire pour faire de la place sur les machines prêtées aux étudiants, et j'ai l'impression qu'une part était là d'origine. Est-ce une fausse impression?
Et puis quel serait l'intérêt de ne laisser que 4.5M? Même si du code a été rajouté dans l'OS, difficile de croire qu'on passe brusquement de 16 à 24 ou 28M. Bon maintenant on peut aussi imaginer que la capacité flash descende à 16M, mais ça m'étonnerait que ça fasse une différence en prix décelable.
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 21:15 | #


Il y a peut-être un côté utilitariste parce que sans add-ins et sans grosses images en .g3p la mémoire a peu d'utilité. Ce qui est sûr c'est que le R&D a été très actif pour sortir cette mise à jour. Peut-être qu'ils ont pris des marges ambitieuses pour des évolutions futures de l'OS maintenant qu'ils sont sur le coup pour un bon moment ?
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Parisse Hors ligne Membre Points: 484 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 03/04/2024 22:15 | #


Chez Numworks, avec une UI que Casio essaie d'imiter, leur OS fait 1.5M. Sachant que la compilation pour arm thumb et sh4 donne du code à peu près aussi compact, il me semble peu probable que les améliorations faites sur l'OS prennent plus que ça chez Casio. Réserver 8M de plus ok, il faut de la place pour les addins Casio, mais 12 de plus? En tout cas si c'est 12 de plus, le retour des addins en version 2 de la math+ me parait compromis.
Parisse Hors ligne Membre Points: 484 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 04/04/2024 19:32 | #


Message (court) posté sur cemetech: https://www.cemetech.net/forum/viewtopic.php?p=306388#306388
J'ai aussi mis un en-tête sur la doc en anglais de KhiCAS. Pour la France, ça devrait être en début de semaine prochaine, en faisant référence à la sortie de KhiCAS pour Numworks.
Yassine3445 Hors ligne Membre Points: 68 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 05/04/2024 13:25 | #


Vous pensez qu'on pourra convertir les g4a en g3a les g4m en g3m les g4p en g3p ........... Et installer Base-N ?
J-5 AVANT L'installation de émulateurs
Lephenixnoir En ligne Administrateur Points: 24232 Défis: 170 Message

Citer : Posté le 05/04/2024 13:39 | #


Je ne parierai pas sur la rétro-compatibilité par défaut
Mon graphe (11 Avril): ((Rogue Life || HH2) ; PythonExtra ; serial gint ; Boson X ; passe gint 3 ; ...) || (shoutbox v5 ; v5)
Yassine3445 Hors ligne Membre Points: 68 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 06/04/2024 11:46 | #


Sur cette calculatrice il n'y a pas f1 F2 F3 F4 F5 F6 les icones les applis sont nulles et la Capacité de stockages Défavorable on DIRAIT UNE GRAPH 65 (j'exagère)
QUE 3 COULEURS SUR LES ICONES sans jouer sur les nuances bien sur
1, 2, 3, 4 Suivante

LienAjouter une imageAjouter une vidéoAjouter un lien vers un profilAjouter du codeCiterAjouter un spoiler(texte affichable/masquable par un clic)Ajouter une barre de progressionItaliqueGrasSoulignéAfficher du texte barréCentréJustifiéPlus petitPlus grandPlus de smileys !
Cliquez pour épingler Cliquez pour détacher Cliquez pour fermer
Alignement de l'image: Redimensionnement de l'image (en pixel):
Afficher la liste des membres
:bow: :cool: :good: :love: ^^
:omg: :fusil: :aie: :argh: :mdr:
:boulet2: :thx: :champ: :whistle: :bounce:
valider
 :)  ;)  :D  :p
 :lol:  8)  :(  :@
 0_0  :oops:  :grr:  :E
 :O  :sry:  :mmm:  :waza:
 :'(  :here:  ^^  >:)

Σ π θ ± α β γ δ Δ σ λ
Veuillez donner la réponse en chiffre
Vous devez activer le Javascript dans votre navigateur pour pouvoir valider ce formulaire.

Si vous n'avez pas volontairement désactivé cette fonctionnalité de votre navigateur, il s'agit probablement d'un bug : contactez l'équipe de Planète Casio.

Planète Casio v4.3 © créé par Neuronix et Muelsaco 2004 - 2024 | Il y a 77 connectés | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | Licences et remerciements

Planète Casio est un site communautaire non affilié à Casio. Toute reproduction de Planète Casio, même partielle, est interdite.
Les programmes et autres publications présentes sur Planète Casio restent la propriété de leurs auteurs et peuvent être soumis à des licences ou copyrights.
CASIO est une marque déposée par CASIO Computer Co., Ltd