Seuls les membres ayant 30 points peuvent parler sur le chat.

Forum Casio - Actualités


Index du Forum » Actualités » Le mode examen rendu obligatoire lors du Bac ?
Dark stormHors ligneMembre d'honneurPoints: 10783 Défis: 174 Message

Le mode examen rendu obligatoire lors du Bac ?

Posté le 28/01/2015 21:35

Nous avions des doutes, mais c'est désormais une évidence : le ministère de l'Éducation Nationale a décidé de mettre à jour la circulaire destinée à réglementer l'usage de la calculatrice lors des examens d'État. C'est pour cela que le « mode examen » a fait son apparition sur les nouveaux modèles Texas Instruments, et sans doute sur la prochaine gamme de Casio, dont nous attendons en ce moment même des informations. C'est donc un changement radical qui est attendu dans les années à venir.

Le texte n'a pas été officiellement publié, mais nous avons déduit des nouvelles fonctions des TI-83 Premium CE que les étudiants devront disposer d'un modèle dont une partie des fonctionnalités, avec entre autres l'accès aux programmes ajoutés, seront bridées lors des examens, et possédant une diode lumineuse permettant aux surveillants de vérifier le bon fonctionnement de ce « mode examen ». Selon nos sources, le texte de loi prévoit l'application de cette mesure pour la session du Bac 2018.

Ce texte est donc destiné à lutter contre l'utilisation d'anti-sèches, qu'elles soient personnelles, venant de son entourage, ou téléchargées sur Internet sur des sites comme le notre.

Malheureusement, bien que cette réforme paraisse être nécessaire, nous avons évoqué nombre d'arguments qui nous font penser que l'application de cette mesure va droit à l'encontre de la sacro-sainte « égalité des chances » tant défendue par notre gouvernement, ainsi que des principes les plus fondamentaux de notre pays.

Premièrement, interdire les applications installées par l'utilisateur n'est en aucun cas une bonne idée : les différents modèles de calculatrices vendus par les trois principales marques ne sont pas tous sur un pied d'égalité : certains sont plus performant que d'autres, disposent de calcul formel, de tableurs, tandis que le reste n'en a pas. Or, les programmes développés librement et gratuitement par nos communautés permettent d'homogénéiser ces capacités. Les bannir, c'est revenir à détruire l'égalité entre les candidats, favoriser ceux qui ont les moyens financiers de s'acheter une calculatrice haut de gamme, et remplacer une inégalité par une autre. Nos confrères de TI-Planet ont établi une liste assez exhaustive des différences de fonctionnalités entre les modèles, que nous vous invitons à lire (1).

Deuxièmement, il est tout de même contradictoire de motiver les élèves à progresser en algorithmique en créant des programmes personnels sur leur calculatrice si ils ne peuvent pas les utiliser le jour de l'examen. Les nouveaux contenus devront donc être adaptés en conséquence, et cela rentrera dans le coût financier de la mesure, point qui sera abordé plus loin dans cet article. C'est donc un problème pédagogique majeur qui apparait avec cette réforme.

Troisièmement, cette mesure donne légalement le monopole logiciel aux constructeurs de calculatrices, qui à ce titre auront le droit d'inclure, ou de ne pas inclure, ce qu'ils veulent dans leurs modèles. Si ils n'ont pas envie d'inclure un module dont les programmes ont besoin, plus personne ne sera en mesure de les proposer à leur place. De même, qui peut affirmer que dans quelques années un fabriquant ne décide pas de vendre à un prix exorbitant un modèle possédant des cours disponibles même en mode examen ? Ainsi, les calculatrices HP-Prime intègrent nativement le moteur de calcul formel GIAC grâce à un partenariat avec son auteur, alors que sur les TI-Nspire non CAS, le port créé par l'auteur lui-même serait supprimé. Il explique ses craintes dans un article sur son site web (2). Nous espérons qu'un tel projet ne serve pas uniquement les intérêts financiers des parties en question, et que la communauté regroupée autour du logiciel libre se mobilisera.

Quatrièmement, un aspect non négligeable de cette réforme est son coût. En effet, le marché de l'occasion sera fermé, et le don familial rendu impossible. De même, il faudra former les surveillants à initialiser et désactiver le mode examen, investir dans du nouveau matériel, etc., le tout à la charge du contribuable. En période de crise, nous doutons qu'une telle mesure soit vraiment nécessaire. Tout cela pour renforcer la tendance oligopolistique du marché, et empêchant la création d'alternatives libres, telles que Librecalc (3).

Bien entendu, nous nous sommes nous-même penchés sur la question, et avons des solutions qui peuvent tout à fait convenir, sans les inconvénients cités ci-dessus. En voici une liste non exhaustive :

Il est tout à fait envisageable de créer un sujet comportant les questions de connaissances sur une feuille à part, délivrée au candidat la dernière heure de l'épreuve durant laquelle la calculatrice ne serait pas autorisée.
De même, nous pouvons faire comme en Australie, c'est à dire limiter la capacité de la mémoire de manière à empêcher l'enregistrement de gros documents de cours, tandis que les petits programmes permettant de rétablir l'égalité des moyens entre les candidats ne seraient pas restreints.
Aussi, une possibilité serait la création d'un label qui se verrait attribué aux programmes communautaires qui peuvent avoir autant de légitimité que les applications des fabricants : lors de l'épreuve, ces derniers seraient autorisés tandis que les programmes d'antisèches ne pourraient pas être exécutés.
Des solutions existent, il faut juste ouvrir les yeux et ne pas se borner à croire que l'unique solution pour régler le problème de la triche est d'interdire bêtement et méchamment l'intégralité des programmes utilisateurs.

Vous trouverez en annexe jointe la lettre que nous avons envoyés à la DGESCO (Direction Générale de l'Enseignement Scolaire)(4), dont la réponse nous a déçu, essentiellement à cause de la fermeture d'esprit dont a fait preuve notre interlocuteur. De même, nous pouvons nous interroger sur les préjugés que nous avons à propos de la triche : un ancien administrateur avait écrit un article à ce sujet (5), il est aujourd'hui de nouveau d'actualité.

Nous vous invitons donc à réagir à cet article dans les commentaires, et à en parler autour de vous. Bien que cela paraisse anodin, les futurs bacheliers pourraient bien être privés de leur droits à l'égalité des chances.

L'équipe de Planète Casio

Références et liens externes :

(1) TI-Planet : http://tiplanet.org/forum/viewtopic.php?f=62&t=15949
(2) Xcas : http://xcas.e.ujf-grenoble.fr/XCAS/viewtopic.php?f=22&t=1593
(3) Librecalc : http://www.librecalc.com/
(4) TI-Planet : http://tiplanet.org/modules/archives/download.php?id=147540
(5) Planète Casio : http://www.planet-casio.com/Fr/forums/lecture_sujet.php?id=10023

Mise à jour : voici d'autres articles concernant cette mesure :
(6) : Café Pédagogique : http://cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/04/03042015Article635636383742918010.aspx
(7) APMEP : http://www.apmep.fr/spip.php?page=message&id_forum=7788#forum7885
(8) Libération : http://www.liberation.fr/societe/2015/04/08/les-calculatrices-bientot-interdites-pour-eviter-la-triche-au-bac_1237135
(9) 20 Minutes : http://www.20minutes.fr/societe/1583771-20150410-baccalaureat-calculatrices-programmables-bannies-2018


Pages : Précédente1, 2, 3, 4, 5Suivante
CritorHors ligneAdministrateurPoints: 1263 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 29/01/2015 23:56 | #


Je ne cherche à défendre personne, mais tiens quand même à préciser quelques détails devant certains commentaires qui me semblent un peu extrêmes et gratuits.

Il est question d'une "circulaire", et non d'une "loi".
En conséquence, il est même possible que le gouvernement et le Président, puisque l'on parle d'eux, ne soient même pas au courant.
Cherchez peut-être la différence entre ces deux mots et vous comprendrez.

C'est un projet dont on trouve des traces remontant à 2012, et qui est donc dans les cartons du Ministère depuis des années.
Contrairement à d'autres pays, en France les Ministères ne mettent pas leur personnel à la porte lorsqu'il y a un changement de gouvernement.

Mon avis personnel, est que le projet aurait de toutes façons fini par émerger, peu importe le Ministre en place.



A part cela sinon, j'ai beaucoup apprécié lire le reste de vos commentaires, très fournis et fort pertinents.
TotoyoHors ligneMembre d'honneurPoints: 15918 Défis: 101 Message

Citer : Posté le 30/01/2015 09:27 | #


Je te remercie pour ses précisions, Critor, cela évitera les propos trop orientés politiques et permettra de recentrer le débat sur l'intérêt du mode examen présenté dans cette circulaire. En effet, quelque soit le parti au pouvoir, ce projet aurait émergé tôt ou tard.
Pour les personnes intéressées : Loi / Circulaire.
LephenixnoirHors ligneAdministrateurPoints: 15231 Défis: 136 Message

Citer : Posté le 30/01/2015 11:37 | #


Je m'excuse sincèrement si je parais extrême et gratuit, et je sais que je le suis. Au-delà de ça, il s'agit d'une opinion comme une autre — en l'occurrence la mienne — et on ne peut pas nier que circulaire ou loi, les idées émanent de personnes qui nous dirigent. Quand je parle de gouvernement, je parle par extension de toutes ces personnes. Mais passons.

Encore une fois, je vous prie d'excuser ma colère. Voilà à quoi me mène cette constante déception.
CritorHors ligneAdministrateurPoints: 1263 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 30/01/2015 19:30 | #


Tu n'as pas à t'excuser en ce qui me concerne, dans le sens où tu ne m'as pas blessé.

Je suis intervenu pour t'éviter de te décrédibiliser / ridiculiser.

Les gouvernement et Président actuels n'ont probablement rien à voir avec l'émergence de ce projet.
Et possiblement la Ministre actuelle non plus.

On peut changer de Ministre mais les projets restent dans les cartons, avec en gros le même personnel s'en occupant dans les bureaux.
LoulouxHors ligneAncien administrateurPoints: 7035 Défis: 61 Message

Citer : Posté le 30/01/2015 19:58 | #


Je répondrai tout de même à Lephenixnoir en disant que les voix contre la "triche" se font bien plus entendre auprès du gouvernement que les voix contre le mode examen.
Il y a un réel lobby de profs qui sont contre la calculatrice, je t'assure ! Même si je suis contre le mode examen tout comme toi, je ne suis pas certain que cette opinion soit majoritaire. Elle l'est du côté des élèves, pour sûr, mais pas du côté des parents et professeurs.
NemhardyHors ligneGrand maître des Traits d'EspritPoints: 1235 Défis: 54 Message

Citer : Posté le 03/02/2015 18:32 | #


Sinon, sans rentrer dans le débat pour l'instant, on a quelques sources actuellement? Parce-qu’en fait j'ai parcouru les sujets sur les divers sites et je n'ai jamais vu de sources autres que la bonne parole des rédacteurs (les articles s'interéférançant, on sort difficilement du cercle de ceux ci) (c'est pas que je remet tout en cause (et notamment cette parole qui peut s'avérer des plus vraie), c'est juste que j'aimerai bien voir quelque chose de plus "officiel"...).
A moins que quelque chose soit publié dans le bulletin de ce jeudi, je ne vois pas trop si il y a autre chose disponible publiquement en fait, et à ce moment là, d'où viennent les dates évoquées, d'où viennent les divers détails récents assez précis que l'on peut lire ?
Simple curiosité (mais relativement nécessaire me semble t-il) pour rendre le débat plus fondé par exemple...
N'attendez pas qu'il n'y ait plus de miel : スススススススススススススススススススススススススス養蜂家スススススススススススススススススススススススススススススススススススス蜂家
LephenixnoirHors ligneAdministrateurPoints: 15231 Défis: 136 Message

Citer : Posté le 03/02/2015 19:18 | #


Nemhardy a écrit :
les articles s'interéférançant [...]

Ah, ça m'a tué
NemhardyHors ligneGrand maître des Traits d'EspritPoints: 1235 Défis: 54 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 15:41 | #


Petit up pour ma question deux messages plus hauts, toujours rien au B.O. et donc toujours pas de sources visibles de mon côté...
N'attendez pas qu'il n'y ait plus de miel : スススススススススススススススススススススススススス養蜂家スススススススススススススススススススススススススススススススススススス蜂家
Victor_dHors ligneMembrePoints: 360 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 15:44 | #


Nemhardy a écrit :
Petit up pour ma question deux messages plus hauts, toujours rien au B.O. et donc toujours pas de sources visibles de mon côté...


En même temps je te rappelle juste que nous sommes lundi donc normal qu'il n'y ait toujours rien au B.O.....

Rédacteur TI-Planet.org
NemhardyHors ligneGrand maître des Traits d'EspritPoints: 1235 Défis: 54 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 15:45 | #


Toujours rien au B.O. depuis 3 semaines*...
N'attendez pas qu'il n'y ait plus de miel : スススススススススススススススススススススススススス養蜂家スススススススススススススススススススススススススススススススススススス蜂家
Xavier59Hors ligneMembre de CreativeCalcPoints: 1337 Défis: 12 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 15:45 | #


Il faut voir que Nehmardy a publié son message le 3 février
Edit : Grillé
Dark stormHors ligneMembre d'honneurPoints: 10783 Défis: 174 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 15:46 | #


Mouais, c'est bizarre tout ça
Finir est souvent bien plus difficile que commencer. — Jack Beauregard
Páranÿe quetë Quendya
JeffprodHors ligneMembrePoints: 1822 Défis: 63 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 21:49 | #


Salut a tout les casiophiles !

Je suis choqué voir abasourdi par la pauvreté de cette circulaire/projet de loi/ de m*** par tant de bêtise....Nan mais sérieusement vouloir lutter contre de la triche en voulant instaurer un "mode examen"....Mais on se four de la gueule de qui ?

Cette situation est complètement ubuesque bientôt les surveillant passeront plus de temps a vérifier les calculatrices que surveiller l'examen lui même....

Merci beaucoup pour cette article DarkStorm et pour avoir bien résumé la situation...Comment peut on s’étonner de voir que très peu de personnes veuillent coder des applications (et par extension plus globale: travailler dans l'info technique) et vouloir brider a ce point l'essence même des futures vocations de dev....A savoir l'initiation de la programmation....Putain si nos politicards savaient le nombre de dev ayant découvert la prog avec une calto...Les cons...

Il faut vivre avec son époque, avec son temps, faire un vrai travail sur les épreuves scolaires, revoir notre façon de noter...Pourquoi pas une épreuve de maths algorithmique ?...La calculatrice n'est qu'un outil alors utilisons la a bon escient...
Et ça passe quand ce texte ? Ya moyen de faire autre chose pour bloquer la procédure ?

Et après on s’étonne de voir partir les développeurs (dont je fais partie) a l’étranger....Quelle bande de tocards...

Un conseil les gars: Barrez vous a l’étranger, l'herbe n'est pas plus verte que chez nous mais elle sent beaucoup moins la merde...

Bien amicalement a tous
FX 82c, FX 92 college, Graph 65, Graph 85 SD

LegolasHors ligneAncien rédacteurPoints: 3266 Défis: 104 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 21:57 | #


Faire une pétition. Je ne vois que cela.
Mes programmes
Cacher les programmes
Mes défis
Cacher les défis



Ti.du.du39Hors ligneMembre de CreativeCalcPoints: 1290 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 22:11 | #


il faut quand même avouer que beaucoup de personnes trichent avec leurs calculettes, le simple fait qu'il y ai une catégorie "cours" et un générateur de cours sur planète casio le prouvent ... ce ne sont pas les programmes qu'ils cherchent à interdire, c'est la triche ! il faudrait donc proposer une alternative avec laquelle on ne pourra tricher (ceux qui ne sont pas d'accord avec ça peuvent avoir 5 ans sans passer d'examen, permis de conduire, etc ... ) mais qui ne freine pas les jeunes programmateurs que nous sommes après , il faut voir ce que l'on appelle tricher, car les programmes qui restabilisent l’équilibre entre TI et Casio (par exemple) ne sont pas vraiment de la triche (même pas du tout) mais il faut quand même avouer que mettre des formules, définition, etc... sur la calculette n'est pas très bien, et si on à de tels programmes sur la calculette pendant un contrôle, c'est de la triche, même si on ne les utilise pas ...

Au lieu de dire que leur circulaire/loi, C'est de la mer** il faudrait plutôt réfléchir a une maniérè pour réduire la triche lier aux calculette tout en encourageant la programmation
" L'Homme prouve son intelligence en innovant dans la connerie "
Dark stormHors ligneMembre d'honneurPoints: 10783 Défis: 174 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 22:31 | #


C'est tout l'intérêt de l'article
Finir est souvent bien plus difficile que commencer. — Jack Beauregard
Páranÿe quetë Quendya
Breizh_craftHors ligneModérateurPoints: 954 Défis: 7 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 22:35 | #


Mouais mais après y'a des programme qui sont entre les deux : j'ai un programme "trinome", soit je m'en sers pour les QCM ou pour vérifier mes réponses, soit je l'édite pour retrouver les formules (mauvais exemple ces formules je les connais, mais en physique-chimie et en SI, ça m'arrive de le faire).
Informagicien professionnel, prestidigitateur système. Tout est possible.
JeffprodHors ligneMembrePoints: 1822 Défis: 63 Message

Citer : Posté le 16/02/2015 22:39 | #


Salut Ti

Peut-on définir le concept de triche ? Pour toi mettre du contenu tel qu'il soit sur une calculatrice c'est tricher ?
Franchement ayons un minimum d'honnêteté intellectuelle, as tu déjà vu un prof te mettre ne serais ce que la moitie des points lorsque tu mettais ton joli résultat de calcul formel sur ta copie ? Moi jamais, en Maths comme en physique (comme partout en général) ce n'est pas uniquement le résultat qui compte c'est la démonstration PLUS le résultat.

Passons aux anti sèche ou mémoires technologiques, que penses tu d'un enseignement qui te pousses a retenir des trucs dont tu ne te souviendras pas dans 10 ans ? Quel est le but de l'enseignement: faire apprendre des tonnes de formules abstraites ou expliquer l’intérêt de ces formules avec des cas concrets ?
Moi je préfère largement le cas numéro 2 et dans ce cas l'usage des calculatrice comme "outil" est plus que nécessaire...

La calculatrice et/ou son contenu est un faux débat, le vrai problème en France c'est que nos méthodes d'enseignement et d’évaluation sont complètement dépassées...
J'ai plus appris de mes erreurs en ayant des profs autorisant les cours aux partiels qu'avec des pseudos partiels de restitution débiles de connaissances...

Aujourd'hui PERSONNE ne triche en utilisant une calculette et son contenu, si un jour un type arrive a créer une calculatrice qui permette de sortir le raisonnement+ le résultat (et toutes les simplifications de résultats possibles) alors la oui je dirais que c'est de la triche...

Des épreuves sans calculatrice oui, mais limiter l'usage d'une calculatrice programmable non ou a défaut fournir des calculatrices basiques a tous (déjà vu dans des épreuves c'est une bonne chose...)

Amicalement




FX 82c, FX 92 college, Graph 65, Graph 85 SD

IntelligideHors ligneMembre de CreativeCalcPoints: 46 Défis: 5 Message

Citer : Posté le 17/02/2015 08:30 | #


Ti.du.du39 a écrit :
il faut quand même avouer que beaucoup de personnes trichent avec leurs calculettes, le simple fait qu'il y ai une catégorie "cours" et un générateur de cours sur planète casio le prouvent ... ce ne sont pas les programmes qu'ils cherchent à interdire, c'est la triche ! il faudrait donc proposer une alternative avec laquelle on ne pourra tricher (ceux qui ne sont pas d'accord avec ça peuvent avoir 5 ans sans passer d'examen, permis de conduire, etc ... ) mais qui ne freine pas les jeunes programmateurs que nous sommes après , il faut voir ce que l'on appelle tricher, car les programmes qui restabilisent l’équilibre entre TI et Casio (par exemple) ne sont pas vraiment de la triche (même pas du tout) mais il faut quand même avouer que mettre des formules, définition, etc... sur la calculette n'est pas très bien, et si on à de tels programmes sur la calculette pendant un contrôle, c'est de la triche, même si on ne les utilise pas ...

Au lieu de dire que leur circulaire/loi, C'est de la mer** il faudrait plutôt réfléchir a une maniérè pour réduire la triche lier aux calculette tout en encourageant la programmation


Il faut savoir que le contenu sur calto au bac n'est pas interdit, certains profs encouragent d'ailleurs à mettre le cours sur ce support , ce n'est en aucun cas de la triche

Jeffprod a écrit :
Salut Ti

Peut-on définir le concept de triche ? Pour toi mettre du contenu tel qu'il soit sur une calculatrice c'est tricher ?
Franchement ayons un minimum d'honnêteté intellectuelle, as tu déjà vu un prof te mettre ne serais ce que la moitie des points lorsque tu mettais ton joli résultat de calcul formel sur ta copie ? Moi jamais, en Maths comme en physique (comme partout en général) ce n'est pas uniquement le résultat qui compte c'est la démonstration PLUS le résultat.

Passons aux anti sèche ou mémoires technologiques, que penses tu d'un enseignement qui te pousses a retenir des trucs dont tu ne te souviendras pas dans 10 ans ? Quel est le but de l'enseignement: faire apprendre des tonnes de formules abstraites ou expliquer l’intérêt de ces formules avec des cas concrets ?
Moi je préfère largement le cas numéro 2 et dans ce cas l'usage des calculatrice comme "outil" est plus que nécessaire...

La calculatrice et/ou son contenu est un faux débat, le vrai problème en France c'est que nos méthodes d'enseignement et d’évaluation sont complètement dépassées...
J'ai plus appris de mes erreurs en ayant des profs autorisant les cours aux partiels qu'avec des pseudos partiels de restitution débiles de connaissances...

Aujourd'hui PERSONNE ne triche en utilisant une calculette et son contenu, si un jour un type arrive a créer une calculatrice qui permette de sortir le raisonnement+ le résultat (et toutes les simplifications de résultats possibles) alors la oui je dirais que c'est de la triche...

Des épreuves sans calculatrice oui, mais limiter l'usage d'une calculatrice programmable non ou a défaut fournir des calculatrices basiques a tous (déjà vu dans des épreuves c'est une bonne chose...)

Amicalement


exactement, il faut non pas savoir appliquer la formule, mais savoir comment la démontrer, quand l'utiliser, savoir l'utiliser et la manipuler. Aujourd'hui, on nous demande de connaitre les formules et de les restituer. ça fonctionne comme ça jusqu'en terminale, et quand on commence les études supérieurs, on s'aperçoit que les formules ne sont plus tellement à apprendre mais plus à comprendre
Ti.du.du39Hors ligneMembre de CreativeCalcPoints: 1290 Défis: 0 Message

Citer : Posté le 17/02/2015 10:05 | #


donc la solution selon vous serai d'autoriser la calculatrice, mais de changer les exigences, ce qui rendrait inutile la triche avec calto, par exemple ( j'extrapole un peu) on nous donne le résultat et on doit trouver comment on l'a obtenu, on nous donne une formule et on démontre pourquoi elle est vraie. De plus, cette solution résoudrai un autre problème, celui des élèves qui apprenne bêtement leurs cours ( AB² + BC² = CA² ) mais qui ne comprenne pas le principe ( "monsieur, dans le triangle EFG, sa fonctionne aussi ?!? " ) mais alors, les profs devront arrêter leur stupide manie de demander des définitions, des formules,etc...

" L'Homme prouve son intelligence en innovant dans la connerie "
Dark stormHors ligneMembre d'honneurPoints: 10783 Défis: 174 Message

Citer : Posté le 17/02/2015 10:06 | #


Jeffprod a écrit :
Aujourd'hui PERSONNE ne triche en utilisant une calculette et son contenu, si un jour un type arrive a créer une calculatrice qui permette de sortir le raisonnement+ le résultat (et toutes les simplifications de résultats possibles) alors la oui je dirais que c'est de la triche.

La TI Nspire possède de genre de programmes, d'où certains problèmes justement. Mais derrière, ceux qui utilisent une Nspire au bac sont une minorité, et ceux qui ont ce genre de programmes et savent s'en servir sont encore en minorité parmi ceux-là. Mais oui, il y a de la triche au Bac.
Finir est souvent bien plus difficile que commencer. — Jack Beauregard
Páranÿe quetë Quendya
Pages : Précédente1, 2, 3, 4, 5Suivante

Planète Casio v42 © créé par Neuronix et Muelsaco 2004 - 2019 | Il y a 26 connectés | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | Licences et remerciements

Planète Casio est un site communautaire non affilié à Casio. Toute reproduction de Planète Casio, même partielle, est interdite.
Les programmes et autres publications présentes sur Planète Casio restent la propriété de leurs auteurs et peuvent être soumis à des licences ou copyrights.
CASIO est une marque déposée par CASIO Computer Co., Ltd