Aide au transfert
Le Jeu du Mois

BeerPong de Yaya853 a remporté le titre du Jeu du mois d'Octobre 2016 !

Concours
Sur Planète Casio :
¤ 07/02 18h00 - 14/02 18h00
7 days Casio Programming Contest n°18

¤ 01/04 00h00 - 03/04 23h59
Jeu du mois Mars 2017

Nos projets majeurs

Graph 35+USB/75/85/95 (SD):
MMGOC
Minecraft
Pokemon
PRGM2

Fx-CG 10/20 (PRIZM):
Zelda

Autres :
Calc Center
Partage de sprites
Tutoriel complet Basic Casio

Voir le forum des Projets

Liens importants
>>> Choisir sa calculatrice pour la rentrée <<<
Réussir ses devoirs et son bac !
Créer son propre cours
en 2 clics sans programmer !
Poser une question sur le Forum
Mettre son programme sur Planète Casio
Tout savoir sur sa casio !
Apprendre à programmer
Les articles et astuces
2812 programmes : jeux, utlitaires, cours

Nous vous annoncerons dès que possible la date du prochain 7 days CPC. Cliquez sur l'image ci-dessous pour plus d'informations.

Une Graph 75+ E à gagner !!

News
Tournée générale, barman !
Annoncée sur le stand de CASIO Éducation à Eduspot, puis sur leur site, et relayée par Critor sur TI-Planet, c'est la Tournée Pédagogique 2017 de CASIO !

Cette tournée sera principalement constituée d'ateliers pédagogiques destinées aux professeurs, afin de leur enseigner l'usage des calculatrices CASIO actuelles, telles que la Graph 90+E (fx-CG50 à l'international) ou la Graph 35+E avec OS 2.10.
Si vous n'êtes pas professeur mais simplement quelqu'un de curieux concernant les nouveaux modèles, et que vous souhaitez les essayer, c'est également l'occasion ! La newsletter CASIO du 10 février 2017 précisait, sur sa quatrième de couverture : En fin d'atelier les participants pourront prolonger l'expérience en testant gratuitement la Graph 90+E chez eux ! (bien qu'on me souffle à l'oreille que ce pourrait être simplement le logiciel d'émulation dédié)

Vous êtes chauds pour venir ? Voici les rendez-vous ! Pour y aller, il faut s'y inscrire : les instructions sont sur l'article de CASIO Éducation !


Alors, quand pensez-vous y aller ? N'hésitez pas à le dire dans les commentaires, et si vous y aller, à prendre un maximum de photos et d'informations

Commentez cette news ! (4)
écrit par Cakeisalie5 le 24/03/2017 17:12 Voir toutes les news

La toute première des calculatrices graphiques : la fx-7000G
Depuis quelques temps, sur TI-Planet, Critor réalise des tests sur des modèles que pas mal ont aujourd'hui oublié, telles que la fx-6910G (Graph 20), née d'une condamnation pour entrave à la concurrence, ou, plus ancien, la fx-7900GC, première calculatrice CASIO adoptant le menu qui caractérise ses successeurs. Par défi, il m'a alors proposé d'acheter une calculatrice encore plus ancienne, la première calculatrice graphique commercialisée toute marques confondues, l'ancêtre commun de nos Graph actuelles, j'ai nommé : la fx-7000G.


32 ans, et toutes ses dents !

Mais qu'est-ce qui la distingue de ses prédécesseures ? La réponse est simple : sa capacité à tracer des graphes de fonctions mathématiques sur son écran. Ça semble aller de soi aujourd'hui, mais à l'époque, pour obtenir un graphe, il fallait sortir le papier millimétré, et analyser la fonction pour y voir quelque chose. Visualiser le graphe de la fonction permet d'avoir une idée du résultat de l'analyse (bien qu'il ne constitue aucunement une preuve !). S'il ne s'agit pas du premier engin permettant de faire cela, il s'agit du premier qu'on puisse utiliser en classe !

Critor a écrit :
Casio faisait donc office de précurseur, 5 ans avant que HP et TI ne lui emboîtent le pas avec la HP-48SX puis la TI-81 à la rentrée 1990, si l'on oublie la HP-28C avec un demi-écran graphique pour la rentrée 1987.


Intéressons-nous à la calculatrice en elle-même à présent. 150 grammes, un écran de 96 fois 64 pixels, des touches en caoutchouc et plus petites que sur la Graph 35+USB par exemple, pas de bouton CTRL comme on a pu en voir sur l'Algebra FX mais des boutons Shift, Alpha, AC et DEL déjà présents avec leurs couleurs et mises en évidences caractéristiques ; on remarque cependant que depuis, Alpha a changé de place. Les indications des touches avec modificateurs (Shift, Alpha) ne sont pas systématiquement au-dessus des touches comme sur la Graph 65 par exemple, mais au-dessus pour le Shift, et en-dessous pour l'Alpha (ce qui m'a valu de me tromper de nombreuses fois de touches pour les lettres). La mémoire semble persistente (les programmes restent après avoir remplacé les piles).

Une fois avoir dépensé le prix d'un repas dans les trois piles CR2032 que requiert cette calculatrice pour fonctionner, il s'agit de mettre la calculatrice en route. Nous ne sommes pas encore à l'époque où l'appareil est en veille en permanence, et où il suffit d'appuyer sur AC pour le réveiller : ici, il faut utiliser l'interrupteur sur le côté, où la position basse signifie que la calculatrice est éteinte, et la position haute qu'elle est agent de la CIA allumée.


**** UN ECRAN DE STATUT TOUT A FAIT ACCUEILLANT ****

Une fois allumée, nous sommes face à un écran assez austère qui nous présente l'état du logiciel de la calculatrice ; c'est plus ou moins l'équivalent de notre menu de SET UP actuel. Quatre options sont affichées : le mode du système, le mode de calcul, l'unité d'angle, et la préçision à l'écran des valeurs. Le numéro de Step est aussi affiché : il s'agit du numéro du caractère actuellement sélectionné (les instructions comme Goto sont comptées comme un seul caractère).

Le mode du système est important, puisqu'il s'agit ni plus ni moins de l'« application » dans laquelle nous nous trouvons, à savoir RUN (exécution d'opérations/de commandes), WRT (création et édition de programmes) et PCL (suppression de programmes). Pour changer de mode, il faut utiliser des combinaisons de touches à base de MODE.

MODE est l'équivalent du SHIFT, mais pour modifier des paramètres, ou accéder à des instructions qui les modifient. C'est donc avec MODE que vous allez changer le mode du système (MODE+1 pour RUN, MODE+2 pour WRT, MODE+3 pour PCL), la mesure d'angle (MODE+4 pour Deg, MODE+5 pour Rad, MODE+6 pour Grad), le contraste (MODE+Flèche gauche pour le diminuer, MODE+Flèche droite pour l'augmenter), et caetera. Les combinaisons sont résumées entre l'écran et le clavier (pour accéder à certaines, MODE ne suffit pas, il faut appuyer sur SHIFT avant). On remarque que MODE sera plus tard remplacé par un menu de SET UP sur les nouveaux modèles : il s'agit donc là du dernier bouton à la MODE. *badum tss*


Bonjour le monde !

Le menu RUN est plutôt convenu pour l'époque, toutefois, il permet de récupérer l'expression précédente pour la corriger, il est possible de se déplacer latéralement pour les expressions multi-lignes, il y a un mode insertion (le même mode d'insertion peu pratique qu'on a jusqu'à la Graph 85). L'entrée est plus stricte que sur Graph 65 par exemple, puisque le moins binaire ne peut pas être utilisé comme moins unaire, et les multiples opérateurs (2++3 par exemple) renvoient une erreur syntaxe.

Intéressons-nous à présent aux capacités graphiques de cette calculatrice. Il est possible de passer du prompt au mode graphique (visualisation des courbes) en appuyant sur le bouton G↔T (Graphic↔Text). Seulement, si nous faisons ça, nous ne voyons que les axes, aucune courbe. Ce qui nous intéresse, c'est justement de tracer la courbe ! Eh bien pour cela, on commence avec "Graph Y=" (à l'aide du bouton dédié), ce qui nous fait revenir sur le prompt si on était en mode de visualisation, et nous allons pouvoir taper notre formule, en fonction de X (Alpha+X, tout simplement). Par exemple, "Graph Y=X+2" nous donne ce graphe :


To the sky!

Il est possible de changer la fenêtre en appuyant sur Range (l'équivalent de notre ViewWindow actuel). Si vous avez fait des bêtises dans le menu Range, vous pouvez utiliser Shift+DEL pour réinitialiser. Attention aussi à choisir la bonne valeur d'angle pour les fonctions telles que le cosinus/sinus (à l'aide des raccourcis MODE). Vous voudrez probablement utiliser les Radians (dans le prompt, Shift+5 puis EXE).

À présent, intéressons-nous aux programmes (applications WRT et PCL). Il y a neuf emplacements de programmes, identifiés par les chiffres de 0 à 9. Tous programmes confondus, il y a 262 steps. C'est peu, donc il vous faudra en faire bon usage.


260 octets, wow !

Pour en créer/éditer un, allez dans le mode WRT (à l'aide du raccourci MODE+2), puis sélectionnez un emplacement (le chiffre indiquant que le programme n'existe pas, un underscore à la place indiquant que si). Pour supprimer ce programme, il faudra aller en mode PCL (MODE+3), sélectionner le programme à supprimer et appuyer sur AC.


J'ai rarement fait plus compliqué.

Une fois en mode d'édition, les contrôles sont les mêmes que sur le prompt, à l'exception d'EXE qui passe à la ligne suivante. Point de While, For, If et autres sur ce modèle, les deux seules instructions du genre sur ce modèle sont les labels/gotos (et c'est d'ailleurs peut-être pourquoi les programmes d'exemple de CASIO préfèrent ceux-ci) et l'implication (SHIFT+7). Une fois que vous êtes satisfait de ce que vous avez tapé, vous pouvez directement passer au prompt (MODE+1) puis taper "Prog <numéro de l'emplacement du programme>" pour le lancer (cela vous affichera les restes de l'affichage du mode édition de votre programme, mais vous avez bien quitté ce mode ; si cela vous dérange vraiment, vous pouvez effacer l'écran avec AC).


Break dance!

En cas d'erreur (de syntaxe, ...), vous aurez le message d'erreur (e.g. "Syn ERROR") puis le programme et l'adresse de l'erreur dans ce programme (e.g. "P0-3"). Tout d'abord, pour quitter le mode erreur, appuyez sur AC, puis allez dans le mode d'édition de votre programme. Il vous faut aller sur l'instruction qui pose problème ; pour cela, vous pouvez voir le step de votre curseur en appuyant sur Disp, vous saurez alors si vous l'avez passé ou non.


Ah oui, c'est vrai, c'est une calculatrice graphique.

Voilà, avec cet article, si vous tombez un jour sur une fx-7000G et que vous souhaitez vous en servir, vous devriez rapidement avoir les bases. En résumé, outre son Basic strict, sa très faible mémoire et son manque de fonctionnalités qui auraient été utiles (la transmission de programmes par exemple), c'est un bon outil pour faire des maths.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le dire en commentaire : si c'est le cas, je pourrai essayer d'en faire d'autres ! Aussi, gardez à l'esprit que je n'ai fait que présenter les grandes fonctionnalités du modèle ; le manuel couvre plus de sujets que moi. Aussi, si vous êtes intéressés par les détails plus techniques, tels que l'intérieur ou les modules utilisés, vous pouvez aller ici ou .

Commentez cette news ! (16)
écrit par Cakeisalie5 le 23/03/2017 00:05 Voir toutes les news

La revue des projets - 96
Bien le bonjour à tous et toutes qui me lisez aujourd'hui !
J'ouvre cette Revue des Projets sur un hommage, un hommage tout particulier à Sylvain Pierre Durif, qui n'a malheuresement pas eu ses 500 signatures, nous en sommes terriblement désolé et tout le cosmos en est affecté !


Après cette annonce (#Boum), nous revenons à notre grand petit habitué de ces dernières RDP !

Kirafi a écrit :
Coucou c'est la review de Mystery Box .

De retour pour dire que le jeu est jouable depuis une semaine, mais qu'il lui manque encore un aspect fondamental... les Bonus sous forme de Mini-Jeu !

Oui je vous l'avais dit, la répétition de ce clicker sera brisée par le déclenchement fréquent, à savoir toutes les minutes, de mini-jeu bonus de concepts simples tel qu'un jeu du plus ou moins, ou encore un défi de vitesse, etc .
Chaque niveau du clicker ayant son mini-jeu, par exemple, le niveau "Sun Desert" sera associé à un plus ou moins présenté sous la forme de code d'un coffre rempli de trésors, donc évidemment avec les animations qui vont bien, l'immersion devrait être agréable .

Voici une nouvelle image du jeu, je vous laisse cogiter


Voilà je fini actuellement les graphismes des bonus, et j'espère attaquer le développement la semaine prochaine.
Sachant que le jeu a pris du retard à cause de mon envie soudaine de reprendre le développement de mon jeu en ligne .
Bref @+ !


Bon, ben voilà, hein, c'est tout ! La revue des projets est terminée (déjà ?), je n'ai qu'un mot à dire : "A la semaine prochaine ! "

Commentez cette news ! (5)
écrit par -florian66- le 19/03/2017 21:37 Voir toutes les news

La revue des projets - 95
Ouverture de la Revue Des Projets NVMERO XCV !

En cette fin d'après-midi (ou début de soirée pour d'autres), retrouvons nos programmeurs en herbe pour ce rendez-vous hebdomadaire !

Cette semaine, nous avons deux articles très intéressants.
La parole est donnée donnée à Lephenixnoir qui nous présente un tout petit projet !

Lephenixnoir a écrit :
Salut à tous bande de Casiofans !

La dernière rencontre IRL à Lyon, avec Dark Storm, Louloux, -florian66- et moi a été particulièrement sympa et largement productive. Outre la v5, CreativeCalc et les blagues typiques sur la lenteur du Basic (je déconne, on ne les a pas faites celles-là), on a pas mal parlé de son et comment en faire sur la calto.

Le port 3-pin que l'on connaît bien et auquel on a très envie de brancher un casque a plusieurs défauts : d'abord, seul le pin de transmission est utilisable pour envoyer du son. C'est parce que le pin de réception n'est pas vraiment supposé être manipulé par la calculatrice elle-même (mais par l'appareil qui est en bout), et du coup il a une latence très élevée. Résultat, la tension ne passe par entre 0 et 5V assez vite pour que le son puisse sortir de manière fluide. (Voyez ce message de SimLo pour plus de détails. @-florian66- : si on utilisait le pin latent pour les basses ?)

L'autre limitation, c'est qu'un port série ça n'envoie que des bits, à savoir des 0 (0V) ou des 1 (5V). Le signal est nécessairement carré. J'imagine que vous savez que la musique 8-bits, c'est quand le signal est quantifié sur 256 valeurs différentes de tension ; et bien, là on a typiquement un son 1-bit : 2 valeurs de tension. C'est du carré, et c'est relativement moche à entendre. (Cette vidéo de Dark Storm pourra convaincre ceux qui se posaient encore la question.)

Cette vidéo présente d'ailleurs la première des solutions à ce problème : de l'électronique. Pour ceux qui n'ont pas encore fait de filtrage ou ne connaissent pas la transformée de Fourier, sachez simplement que tout son périodique (comme une note jouée par un instrument de musique) peut être vu comme une somme de sinusoïdes oscillant à des fréquences toutes multiples d'une même fréquence dite fondamentale (qui est celle de la note, par exemple 440 Hz pour un La 3). Les fréquences multiples (dites harmoniques) sont plus ou moins présentes (leur amplitude est plus ou moins élevée) et peuvent être totalement absentes. Un son pauvre en harmoniques (c'est-à-dire, dont les harmoniques sont de faible amplitude voire n'existent pas), c'est typiquement le diapason. D'autres instruments comme un piano par exemple, ont des sons riches en harmoniques.

Quand vous voyez la forme d'un signal (un sinus, un triangle ou un carré), vous pouvez savoir lequel a le plus d'harmoniques : c'est en général celui qui est le plus discontinu (angles brutaux, lignes verticales, etc). Dans cet exemple, c'est dont le carré qui a le plus d'harmoniques, suivi par le triangle, puis le sinus. Ces discontinuités ont la mauvaise habitude d'être assez agressive ; c'est elles qui font que le son carré est désagréable à entendre. Pour les éliminer, Darks utilise un dispositif appelé filtre (ici un condensateur, mais je n'en dirai pas plus) de type passe-bas : il laisse passer les sinus de fréquences faibles et il coupe les autres (il les bloque). Le signal carré envoyé par la calculatrice est appauvri en harmoniques car les harmoniques de fréquence élevée disparaissent. Il se trouve alors lissé (car, pour avoir des discontinuités, il faudrait qu'il ait beaucoup d'harmoniques) : c'est plus agréable à entendre ! On a pu constater ça quand il a fait marcher ce filtre en direct avec une enceinte faite main. (Voyez cette photo !)

Le problème c'est que ce lissage ne peut pas (pour des raisons techniques) se comporter bien à la fois vis-à-vis des notes aiguës (dont la fréquence fondamentale est élevée) et des notes basses (dont la fréquence fondamentale est faible) : il gênerait toujours l'un des deux types. Pour pallier à ce problème, Darks a imaginé un système qui sépare les aiguës et les basses et les traite avec deux filtre adaptés, avant de les réunir. Avec ça, on doit pouvoir obtenir à la fois un son lissé et de jolies basses ! (Voyez le post #148237 pour plus de détails.)

L'électronique n'est cependant pas la seule solution que l'on a abordée. Il est possible de faire des choses sans avoir à toucher au matériel, avec un simple convertisseur Jack pour brancher un casque. -florian66- avait déjà longuement travaillé sur des systèmes de synthèse de son à base de carrés suivants différents motifs pour tenter de varier la tonalité du signal (c'est le projet Sound4Calc). J'ai implémenté des choses très similaires dans mes propres tests ; et nous avons bien dû reconnaitre que le résultat n'est pas exceptionnel : en fait le meilleur motif à l'écoute, c'est une simple alternance de 0 et de 1, et on a bien du mal à obtenir quelque chose du suffisamment différent. On sait également lire du WAV 8-bit (converti en 1-bit, puisqu'on ne peut envoyer que ça), et par moments ça rend pas trop mal, mais on ne sait pas encore exploiter ça pour faire des musiques.

On s'est alors penché sur le travail de Martin Poupe, qui prétend en effet créer du son 6-bit dans son programme Simple Calculator Audio Player, ce qui a immédiatement attiré notre attention. Car, si on avait l'habitude de changer l'état de la sortie 440 fois par seconde pour jouer un La 3, ou 44100 fois par seconde pour jouer du WAV, on a été surpris de voir que lui la faisait changer plus de 1.8 million de fois par seconde. Autant vous dire que vous ne pouvez pas appeler à la main une fonction à cette fréquence pour exécuter cette tâche, le processeur n'arrive pas à suivre. Je n'ai personnellement jamais réussi à dépasser 96000 interruptions par seconde, et comme vous pouvez le voir on en est loin. Martin Poupe utilise du coup le module de communication série, qui s'occupe d'envoyer à une vitesse personnalisable des données qu'on lui fournit dans un buffer. Il suffit alors de lui fournir régulièrement des octets par paquets (par exemple de 50) et lui va s'occuper, de manière matérielle, d'étaler l'envoi des bits sur une durée appropriée (qui reste courte puisque c'est 1.8 Mbits/s). On n'a plus que 46000 exécutions de fonction par seconde, ce qui est gérable (éventuellement sans overclock, mais dans ce cas c'est limite).

C'est là que j'ai un peu plagié, puisque j'ai réimplémenté la méthode de Martin Poupe de manière expérimentale, empirique et relativement sale dans gint (à part ça c'était de la copie pure et simple). Je dis sale, mais lui faisait pas mieux : il utilisait la même méthode que Kucalc pour gérer ses timers et était obligé de reset la machine à la fin du programme (ah ben bravo !). Force a cependant été de constater, après quelques essais, que la méthode était sacrément efficace : on obtenait en sortie du son très joli (6-bit c'est déjà largement raisonnable) bien que le volume ait drastiquement chuté (et que la musique allait trop vite parce que j'ai codé ça comme un sagouin).

Vous vous souvenez du port latent dans la réponse de SimLo ? Ce que j'ai compris de sa méthode, c'est que Martin Poupe a utilisé précisément ça, mais avec le port « rapide ». En bourrinant à 1.8 Mbaud, il lui envoie des ordres de montée (des 1) et de descente (des 0) plus vite que le port ne peut le gérer. La tension se retrouve donc coincée à devoir monter et descendre en même temps... et du coup, elle se stabilise au milieu en faisait des petits sauts alternativement dans chaque direction. Et c'est gagné : on a réussi à obtenir en sortie du port autre chose que 0 ou 5V. En gérant bien le flux de bits qu'il envoie (ce que je n'ai pas encore analysé en détail), il arrive à ajuster différents niveaux de tension pour reproduire le signal encodé dans un fichier WAV. L'inconvénient est le volume du son : très faible. La raison en est assez simple : la tension stagne sur des valeurs moyennes et se déplace rarement voire jamais de 0 à 5 Volts d'un coup. Or la position de la membrane d'un casque est fonction de la tension : si la tension varie dans des plages serrées, la membrane se déplace peu donc le son est faible. C'est un compromis à faire !

Tout ce qu'on a évoqué est encore hautement expérimental, mais on a déjà quelques résultats sympa tant avec les solutions matérielles que logicielles. Et on espère bien qu'un jour on aura des jeux avec des OSTs géniales dans les programmes de Planète Casio (on sera peut-être les premiers :P ) et que vous pourrez écouter vos musiques favorites en cours de maths ! ... Nan, je déconne. Faut travailler les maths, c'est important.


Après cet article du travail réalisé depuis le début sur le son, nous en avons un deuxième provenant d'un habitué de la RDP !

La parole est à Kirafi !

Kirafi a écrit :
Bonsoir !

Voilà où en est l'avancement de mon clicker .
Ah savoir, toutes les transitions son réglées, le moteur est terminé et peut gérer jusqu'à 500 pièces simultanément (gérer, pas "afficher" hein, j'ai optimisé pour que le jeu n'affiche pas les pièces qui sont cachées par d'autres ).

En gros il me reste à implémenter les formules de calculs des améliorations, l'interface de changement de monde, les ***** aussi (j'en parlerais plus tard), et tout ce qui est "dialogue" pour l'histoire .

Vidéo non contractuelle



Quelles réalisations techniques !

Voilà, cette news arrive à son terme ! Nous espérons que vous avez appréciés cette Revue.
Retrouvez-nous la semaine prochaine pour d'autres articles tout aussi somptueux !

Commentez cette news ! (7)
écrit par -florian66- le 05/03/2017 18:00 Voir toutes les news

La communauté
Devenez membre de Planète-Casio et profitez de nombreux avantages !
¤ S'inscrire
¤ Se connecter

Depuis septembre 2004 :
¤ 14143 comptes créés
¤ 2812 programmes,
¤ 5826 sujets et
¤ 115764 commentaires
postés sur Planète Casio !


Nos partenaires

Casio éducation
Casio Education

Casiopeia
Casiopeia

TI-Planet
TI-Planet

Festiv'Algo
Fstiv'Algo

Liens utiles
Eact Maker
Les nouveautés
Derniers jeux :
Fournaise
Fournaise
FLEXION BOIS

Derniers utilitaires :
MentalCalc
Password Finder
Alg-Trig

Derniers cours :
STATISTIQUE
Hydrostatique
Tableau trigo

Derniers messages (forum):
Tournée générale, barman !
La toute première des calculatrices graphiques : la fx-7000G
Remplacer le socle 35+ par un socle 25+ Pro
La revue des projets - 96
Une nouvelle calculatrice Prizm fx-CG50 !
Publicité et partenaires
Casio Education
Casio éducation

TI-Planet
Casiopeia
Casiopeia
CasioFan, la communauté ClassPad
CasioFan
CodeWalrus
CodeWalrus

Planète Casio v42 © créé par Neuronix et Muelsaco 2004 - 2015 | Il y a 42 connectés | Nous contacter | Qui sommes-nous ? | Licences et remerciements
Rugby Manager | Jeu de basket | Jeu de handball | Jeu de tennis | Nova Raider | Réparation téléphone | Soccer Rush | Tasty Tale

Planète Casio est un site communautaire indépendant, géré bénévolement et n'est donc pas affilié à Casio | Toute reproduction de Planète Casio, même partielle, est interdite
Les fichiers, programmes et autres publications présents sur Planète Casio restent la propriété de leurs auteurs respectifs et peuvent être soumis à des licences ou des copyrights.
CASIO est une marque déposée par CASIO Computer Co., Ltd